Ils ont imaginé un gratte-ciel suspendu à un astéroïde en orbite

Clouds AO, un cabinet d’architecture basé à New York, vient de présenter un nouveau concept totalement insolite baptisé Analemma Tower. Il se présente en effet sous la forme d’un gratte-ciel suspendu la tête en bas à un astéroïde placé dans l’orbite de notre planète. Bizarre ? Assurément, mais c’est ce qui fait tout le charme de ce projet architectural.

Les astéroïdes fascinent les chercheurs depuis longtemps. La NASA a ainsi validé en début d’année une mission visant à intercepter un objet mesurant environ 200 kilomètres de diamètre afin d’exploiter ses gisements.

Analemma Tower

Jolie vue, n’est-ce pas ?

En analysant ce corps, les chercheurs de l’agence ont en effet découvert qu’il était entièrement composé d’acier, de nickel, d’or et de platine. Le tout pour une valeur estimée à dix mille millions de milliards d’euros.

Analemma Tower : un gratte-ciel suspendu à un astéroïde

Pour mener cette mission à bien, la NASA va commencer par placer une sonde dans son orbite afin de l’analyser et d’obtenir du même coup le maximum de données à son sujet. En parallèle, elle a demandé à ses ingénieurs de réfléchir à un système de rayons tracteurs ou à des sondes capables d’effectuer des forages.

L’agence n’est pas la seule à s’intéresser aux astéroïdes. Le Luxembourg, par exemple, aimerait lui aussi forer certains de ces corps et son gouvernement a même décidé de s’associer avec des entreprises privées pour le faire.

Les astéroïdes sont donc très à la mode et c’est sans doute aussi ce qui a poussé Clouds AO à travailler sur ce projet complètement fou.

Comme indiqué un peu plus haut, ce cabinet d’architecture a en effet imaginé un gratte-ciel suspendu à un astéroïde situé à une altitude de cinquante mille kilomètres, une altitude par conséquent bien supérieure à celle de la Station Spatiale Internationale.

Le cabinet a bien fait les choses et son projet est ainsi extrêmement détaillé.

Il a notamment imaginé plusieurs cas de figure. D’après lui, l’astéroïde du gratte-ciel pourrait parfaitement être placé sur une orbite géosynchrone excentrique afin de voyager quotidiennement entre les hémisphères nord et sud en suivant une boucle.

Un projet irréalisable à l’heure actuelle

L’électricité nécessaire au fonctionnement du bâtiment et de ses nombreuses infrastructures proviendrait pour sa part de panneaux solaires installés au-dessus de l’atmosphère afin de capter le maximum d’énergie possible. L’eau serait filtrée et recyclée dans un système fonctionnant en boucle. En parallèle, Analemma pourrait également puiser dans les nuages et l’eau de pluie pour renouveler ses réserves.

Le gratte-ciel abriterait en son sein différentes sections avec un quartier résidentiel, mais également de la place pour des bureaux ou même des commerces. Il faudrait également compter sur des parcs et des jardins.

Bien sûr, dans les faits, un tel projet a peu de chances d’aboutir dans un avenir proche. Ceci étant, ce gratte-ciel a au moins le mérite d’être original. Il faut d’ailleurs souligner que Clouds AO n’en est pas à son coup d’essai. Le cabinet avait aussi travaillé sur des habitations martiennes.

Analemma Tower : image 1 Analemma Tower : image 2 Analemma Tower : image 3 Analemma Tower : image 4