Ils ont inventé des vêtements à fibres optiques pour capter la fréquence cardiaque

Les nouvelles technologies ne cessent d’envahir le domaine de la médecine et de la santé. Pour preuve, une nouvelle expérience menée par une équipe de physiciens de l’institut de recherche interdisciplinaire à Saint-Gall, en Suisse. Ces derniers viennent en effet de présenter un tout nouvel élément qui servira à mesurer notre fréquence cardiaque.

L’élément en question se présente sous la forme de fibres optiques souples capables d’être intégrées à n’importe quel vêtement, directement au cœur des textiles. Les chercheurs ont partagé leur découverte dans une revue de la fameuse Royal Society.

Fibre textile

À terme, les vêtements du futur doté de ces fibres optiques feront l’objet de plusieurs usages, surtout dans le cadre de la santé.

Une fibre souple pour des vêtements encore plus intelligents

Pour mener leur expérience, les scientifiques ont pris comme modèle un bonnet blanc. Celui-ci avait été utilisé en tant que capteur pour mesurer la fréquence cardiaque du porteur sur son front. Une nouvelle procédure qui s’éloigne des méthodes habituelles.

Le procédé ne change pas en revanche. Les fibres optiques vont en effet émettre une lumière et cette dernière va pénétrer les couches superficielles de la peau. Une partie sera réfléchie et renvoyée vers le capteur directement intégré au vêtement.

Lorsque le sang circule dans vos veines, il génère des variations de pression provoquées par le flux sanguin. La lumière réfléchie va donc varier elle aussi. Le capteur utilisera ces infimes variations pour calculer votre rythme cardiaque et déterminer ainsi la vitesse à laquelle bat votre cœur.

Un matériel pratique et résistant

La fibre optique polymère développée par l’institut est conçue pour être tricotée et nouée avec les vêtements. C’est ce qui la rend souple et elle se marie à la perfection avec les tissus.

La tâche n’a cependant par été aisée. Maike Quandt, l’une des scientifiques qui ont mené l’étude a ainsi avoué que la conception du produit leur a donné…  du fil à retordre. Les fibres ne sont traditionnellement pas assez souples pour pouvoir être utilisées dans ce cadre.

À part cela, une autre particularité du nouveau matériel est sa capacité à résister à un lavage désinfectant des machines à laver. Ainsi, la transmission de bactéries sera mieux maîtrisée. Pour couronner le tout, ces vêtements dotés de fibres optiques vont faciliter les examens médicaux pour les personnes paraplégiques.

Enfin, les scientifiques travaillent pour que ces vêtements puissent mesurer le métabolisme ou la saturation du sang en oxygène. Un accessoire qui sera très convoité dans le domaine du sport et qui aidera les sportifs à analyser leurs performances physiques.

Mots-clés insolite