Ils ont inventé un robot pour détecter les pets

Le WindSonic n’est pas un robot comme les autres. Loin de là, même, car cet appareil un peu étrange est capable de détecter les pets ou, plutôt, leur provenance. Et attention car il ne se limite pas aux flatulences. En réalité, il sera aussi capable de détecter les fuites de gaz. Celui qui tue, pas celui qui pue. En d’autres termes, il ne se contentera pas de vous sauver la mise et il pourra aussi vous sauver… la vie.

Ce drôle de robot a été inventé par des chercheurs chinois et il n’est malheureusement pas près d’être commercialisé. En réalité, il est surtout le fruit d’une expérience visant à créer un robot… renifleur.

Robot pets

Certaines odeurs corporelles sont telles qu’on en vient à prendre des mesures extrêmes pour ne plus les sentir.

L’appareil est assez haut et il est équipé de roues ainsi que d’un moteur. Il sera donc tout à fait capable de se déplacer.

Un robot renifleur pour détecter les fuites de gaz

Il est aussi équipé d’une caméra et d’un compas électronique. Grâce à ses capteurs, le WindSonic sera donc capable de se déplacer et de trouver sa route à travers une pièce ou même dans un bâtiment.

A l’étage du dessous, nous allons trouver un module inventé par nos scientifiques. Il intègre des filtres à particules et il peut donc détecter certaines molécules présentes dans l’air.

Derrière, les créateurs de la machine ont développé un algorithme capable de localiser la source de plusieurs odeurs pré-enregistrées.

Dans les faits, le robot va donc être capable de détecter une odeur et de la suivre automatiquement jusqu’à sa source, qu’il s’agisse d’un être humain ou même d’une simple machine. Il sera même en mesure de prendre différentes variables en compte pour optimiser sa recherche, des variables comme la direction ou encore la vitesse du vent.

Le WindSonic a fait l’objet de nombreux tests et s’il est parfaitement capable de trouver la source d’un pet malodorant, il peut aussi détecter les fuites de méthane et de nombreux autres gaz. La technologie développée par ces chercheurs pourrait donc rendre de fiers services aux pompiers lorsqu’ils doivent intervenir sur un site industriel suite à une fuite, par exemple.

Contre toute attente, ce robot a rencontré un vif succès auprès de la communauté scientifique et il a même été récompensé d’un Pineapple Science Award au début de la semaine.