Ils ont trouvé une nouvelle exoplanète propice à la vie

Une équipe internationale d’astrophysiciens, avec la participation d’UNIGE, vient de découvrir une nouvelle exoplanète du nom de LHS 1140b. Les différentes conditions sur les lieux indiquent qu’elle est favorable au développement de la vie. À part cela, elle possède la masse idéale pour retenir une atmosphère.

C’est une planète rocheuse localisée dans une zone habitable de son étoile. L’équipe au sein de l’Université de Genève qui a étudié ce cas a déterminé que cette nouvelle planète est environ 1,4 plus grande que celle de la terre. Elle est également sept fois plus lourde que la nôtre.

Planète habitable

La planète vient donc compléter la catégorie très restreinte des astres susceptibles d’héberger des signes de vie en dehors du système solaire.

Repérer grâce à des mini éclipses

En orbite autour d’une étoile, une naine rouge appelée LHS 1140,  elle effectue un tour pendant une durée de 25 jours. Le fait qu’elle se situe dans une zone habitable implique qu’il existe peut-être des éléments propices à la vie sur sa surface, de l’eau par exemple.

Les chercheurs ont utilisé un instrument spécial, le MEarth de Cambridge pour avoir ces résultats. La planète cache en effet une partie de son étoile quand elle passe devant elle, et elle s’est fait repérer grâce à ces mini éclipses. Les scientifiques ont également pu calculer le rayon de la planète durant son passage.

Une planète remarquable et prometteuse

Pour connaître sa masse et sa densité, les scientifiques se sont servis de l’instrument HARPS de l’Agence spatiale européenne. Cet instrument performant et efficace pour l’exploration des planètes est installé au Chili. Il s’agit d’un spectrographe de très haute technologie qui aide les scientifiques à détecter les planètes se situant à l’extérieur du système solaire.

D’après l’UNIGE, LHS 1140b est une planète remarquable et prometteuse. Elle détient presque toutes les conditions requises pour assurer le développement de la vie et sa masse lui permet autant de retenir une éventuelle atmosphère « sans laquelle la vie ne pourrait se développer. »

Cette nouvelle découverte valide que la quête d’exoplanètes ne se limite pas à l’exploration des objets se situant dans le champ d’étoiles de type solaire. Actuellement, LHS 1140b se trouve déjà sur la liste d’attente des planètes à explorer avec les télescopes géants que les scientifiques sont en train de mettre au point.