Ils sont désormais plus d’un million à vouloir fouiller la Zone 51, et l’armée les met en garde

Il se passe de drôles de choses sur Facebook en ce moment. La semaine dernière, un internaute a en effet créé un événement afin d’encourager les internautes du monde entier à se rendre physiquement sur le site de la Zone 51 pour la fouiller de fond en comble.

Très vite, l’événement a atteint les 160 000 participations, avant de dépasser la barre des six cent mille samedi dernier.

La Zone 51 est visible sur Google Maps.

Et à présent, ils sont plus d’un million à avoir répondu présents, ce qui ne semble guère amuser l’armée américaine.

Plus d’un million de personnes veulent fouiller la Zone 51

La Zone 51 cristallise de nombreux fantasmes depuis quelques décennies. Beaucoup de gens sont en effet persuadés que la base militaire est utilisée pour conduire des expériences top secrètes sur des technologies aliens. D’autres vont même jusqu’à croire qu’un vaisseau extraterrestre s’est écrasé à Roswell à la fin des années 40 et qu’il a été transféré dans cette base pour être étudié.

De son côté, l’US Air Force a toujours démenti ses rumeurs, tout en indiquant que la Zone 51 servait de base opérationnelle pour des tests portant sur des drones et des avions. Le Lockheed U-2, notamment, aurait été testé sur place.

Ces explications n’ont pas eu l’effet escompté et de nombreuses personnes à travers le monde continuent de croire que la Zone 51 abrite des preuves de l’existence d’une espèce extraterrestre intelligente.

Un sentiment renforcé par la place occupée par la base militaire dans la culture populaire.

Cette dernière est en effet présente dans de nombreux films et séries, comme X-Files, Roswell, Independance Day, Stargate SG-1 ou même les Transformers, avec à chaque fois de nombreux clins d’oeil à toutes ces croyances populaires.

L’armée est prête

La Zone 51 occupe donc une place un peu à part dans notre culture, et c’est justement ce qui a poussé des internautes à lancer cette initiative peu habituelle, une initiative visant tout simplement à se rendre sur place pour fouiller la base et déterminer ainsi si elle abrite réellement une technologie venue d’un autre monde.

Et l’appel semble avoir été entendu. A l’heure actuelle, l’événement compte plus d’un million de participants, avec en prime pas moins de 800 000 personnes se disant intéressées par l’initiative. Il n’aura donc eu besoin que d’une semaine pour franchir cette barre symbolique.

Toutefois, et comme nous l’apprend le Washington Post (article payant), cette initiative n’est pas franchement du goût de l’US Air Force.

Lors d’un entretien, Laura McAndrews, la porte-parole de l’armée de l’air américaine, a ainsi rappelé que les militaires en poste étaient prêts à s’occuper de toute personne tentant d’entrer dans la zone. Selon elle, il en va du devoir des armées que de protéger l’Amérique et ses actifs.

Toujours durant cet entretien, elle a également fait savoir que les installations de la base étaient protégées par des militaires entraînés autorisés à faire usage de la force létale si nécessaire.

Mots-clés facebookinsolite