Ils sont désormais près de 2 millions à vouloir prendre d’assaut la Zone 51

La Zone 51 cristallise de nombreux fantasmes depuis que son existence a été révélée aux yeux du monde et ce n’est visiblement pas près de changer. Preuve en est, au début du mois, un internaute a lancé pour rigoler un événement sur Facebook afin de proposer aux utilisateurs du service de se regrouper pour prendre d’assaut la base militaire. Oui, et ils sont désormais près de deux millions à vouloir faire le déplacement.

Lancé par Brock Daily (du moins d’après le whois de la boutique associée), l’événement en question était à l’origine une simple bravade comme on en voit beaucoup passer sur la toile.

La Zone 51 est visible sur Google Maps.

Toutefois, très vite, plusieurs mains se sont levées et l’événement n’a ainsi eu besoin que de quelques heures pour atteindre et dépasser les 100 000 participants.

La Zone 51, toujours très populaire

Par la suite, de nombreux médias se sont emparés de l’affaire et l’événement a gagné en popularité. Après avoir franchi le cap des 600 000 participants, il a ainsi atteint celui du premier million le 15 juillet dernier.

L’US Air Force est alors sorti de son silence pour mettre en garde les internautes les plus radicaux, et donc ceux qui ont réellement l’intention de faire le déplacement au Nevada le 20 septembre prochain pour tenter de fouiller la base. La porte-parole de l’armée a effectivement fait savoir que les militaires en poste étaient près à tout pour protéger l’infrastructure… et même à faire usage de la force létale.

L’avertissement ne semble cependant pas avoir eu l’effet escompté puisque l’événement a continué à gagner en popularité. Il a désormais dépassé le cap des 1,9 million de participants et il devrait donc atteindre la barre des deux millions au cours de ces prochaines heures.

Le cap des deux millions bientôt franchi… et une boutique de tee-shirts en prime

Pire encore, en plus de ces « presque » deux millions de participants, environ 1,4 million de personnes se sont dites intéressées, contribuant du même coup à populariser l’initiative.

De son côté, Brock Daily semble avoir l’intention de capitaliser sur le succès de sa plaisanterie, puisqu’il a lancé en parallèle un site sur lequel les internautes peuvent se rendre pour commander des tee-shirts et des goodies. Pas mal de produits sont d’ailleurs proposés, à un prix moyen tournant autour des 30 dollars.

Et si l’on en croit le descriptif du site, alors cette boutique serait gérer en partenariat avec The Printful, une entreprise spécialisée dans l’impression de tee-shirts.

Mots-clés facebookzone 51