Ils utilisent un virus pour tricher au Poker

ESET est devenu au fil des années un spécialiste incontournable en matière de sécurité. Il compte plusieurs solutions dédiées à son catalogue. Dans le lot, il est impossible de ne pas citer NOD32 Antivirus et c’est assez logique car il est utilisé par des millions de personnes à travers le monde. Oui et la société vient justement de mettre le doigt sur une nouvelle menace qui vise les joueurs de Poker.

Si l’on en croit les informations publiées par ses soins, alors cette menace viserait surtout les personnes utilisant les plateformes Full Tilt Poker et PokerStars.

Virus Poker

Vous aviez la main parfaite et vous vous êtes fait écrasé par votre adversaire ? Vous avez peut-être été victime d’un malware.

Attention cependant car cela ne veut pas dire que les autres sites spécialisés ne sont pas touchés. Pas du tout, même. La prudence est donc de mise et il sera préférable de prendre le temps de lire les quelques lignes qui suivent avant de lancer une nouvelle partie sur votre plateforme préférée.

Odianor n’a qu’un seul objectif : révéler votre main à vos adversaires

ESET a découvert un nouveau code malveillant en analysant des iPhone jailbreakés. Il s’appelle Odianor et il vise tous les joueurs utilisant les deux sites évoqués un peu plus haut.

Contrairement à la plupart des malwares du marché, son but n’est pas de se répandre à travers les internets ou même de vous voler des données. Non, il est bien plus perfide.

Après avoir infecté votre terminal, Odianor va attendre que vous lanciez une partie de Poker et il va ensuite faire des… captures écran. Il les enverra dans la foulée sur le serveur du pirate qui pourra ainsi consulter votre main sans que vous ne le sachiez. Là, il ne lui restera plus qu’à adopter la bonne stratégie pour vous mettre sur la paille.

Et attention car ce malware ne se limite pas aux iPhone. En réalité, il a aussi infecté des téléphones fonctionnant sous Android, grâce à des applications diffusées en dehors du Play Store.

Cela n’a l’air de rien mais des centaines de joueurs seraient touchés. Ils seraient essentiellement basés en Pologne, en République Tchèque, en Hongrie et… en Europe.

Moralité, si vous n’arrêtez pas de perdre, ce n’est peut-être pas de votre faute.

Si vous voulez en savoir plus sur Odianor, le mieux c’est encore d’aller consulter le blog de l’éditeur, à cette adresse.