ImagoTV, le Netflix écolo et engagé

Depuis quelques temps, de nouvelles plateformes de streaming émergent sur la toile et tentent de faire de l’ombre au géant Netflix. Après Tubi, la plateforme gratuite et légale qui tourne uniquement grâce aux publicités, place maintenant à ImagoTV, une plateforme de streaming écolo et engagée qui met à notre disposition des vidéos traitant de sujets tournant notamment autour de la transition écologique.

ImagoTV a fait ses premiers pas le 18 décembre 2018. Depuis, la plateforme nous propose de découvrir des documentaires, des émissions, des podcasts et des courts-métrages axés sur les problématiques de développement durable et de transformation sociale.

ImagoTV compte actuellement près de 2 000 vidéos regroupées en 8 grandes thématiques (économie, alternatives, conscience, société, esprit critique, santé, écologie, connaissance) dans son catalogue.

Une plateforme gratuite et accessible à tous

Le concept d’ImagoTV plaît à beaucoup d’internautes, ce qui explique le succès grandissant qu’elle rencontre depuis quelques semaines.

On peut comprendre l’engouement que suscite cette nouvelle plateforme, car en plus d’être local et écolo, elle est gratuite.

Nicolas et Felipe, les deux Français à l’origine de cette initiative, mettent un point d’honneur à respecter une ligne éditoriale claire et bien définie sur ImagoTV, contrairement à certaines plateformes comme YouTube ou Netflix. Les contenus hébergés sur ImagoTV ne traitent que de sujets touchant à la transition écologique : « Qu’il s’agisse de l’analyse des modèles dominants en place ou de la mise en lumière des modèles alternatifs à ces modèles dominants » indique le site web du service.

Bientôt une plateforme vivante et collaborative

Lors d’une interview accordée à We demain, Nicolas et Felipe ont fait savoir qu’ils voyaient encore plus grand pour la plateforme ImagoTV qu’ils espèrent développer afin qu’elle devienne vivante et collaborative.

« Nous allons bientôt ajouter de nouvelles fonctionnalités qui permettront cette coopération. Les internautes pourront laisser des commentaires bien sûr, un peu à la manière des post-it coup de cœur en librairie, mais aussi proposer des quizz, des sondages… »

Les utilisateurs pourront également juger le contenu qu’ils visionnent. « Chaque vidéo pourra être évaluée selon trois critères : son accessibilité grand public, sa capacité d’analyse critique des modèles existants et sa mise en lumière de modèles alternatifs. » a expliqué Nicolas.

A terme, ImagoTV prévoit d’installer l’extension Captain Fact, un service de fact-checking collaboratif.

Mots-clés web