Inde : le malaise d’Apple continue avec moins d’un million d’iPhone vendus en 2018

Tim Cook a beau se déclarer « très optimiste » à propos du marché indien, la situation sur le terrain semble bien différente des tirades marketing dont le patron d’Apple nous gratifie. Nous apprenons aujourd’hui de Bloomberg, que la firme à la pomme s’enlise toujours un peu plus en Inde et que la marque vient de conduire vers la sortie trois de ses principaux responsables sur place : celui des ventes et de la distribution, le chef des chaînes commerciales et du mid-market, et le responsable des ventes chez les opérateurs. Une restructuration interne serait actuellement en cours d’après les sources contactées par le média américain.

Il faut dire que le parcours de la firme à la pomme est plus que cahoteux en Inde, et que la firme doit faire face à la concurrence particulièrement féroce des géants chinois tels que Xiaomi ; mais aussi à celle de Samsung, largement installé sur les terres de Gandhi. Et tandis que le géant coréen inaugure une nouvelle usine près de New Delhi, avec un objectif de production total calé à 120 millions de mobiles par an, Apple – de son côté – n’aurait même pas réussi à écouler 1 million d’iPhone en Inde sur la première moitié de 2018…

Marché clé en 2018, l’Inde ne réussit pourtant pas à Apple. La firme y aurait écoulé moins d’un million de ses iPhone depuis le début 2018. Difficile dans ces conditions de rivaliser avec une concurrence chinoise confortablement implantée dans le pays.

La faute en incombe notamment à la nature même des produits commercialisés par la marque californienne. Sur un marché essentiellement tourné sur les appareils entrée de gamme que Samsung et Xiaomi peuvent produire en masse, Apple ne peut proposer que des iPhone à plusieurs centaines de dollars. Vous le sentez le malaise ?

Vendre de vieux iPhone pour rivaliser avec les modèles low-cost de la concurrence

En guise de solution, la firme présente à ses clients indiens d’anciens modèles d’iPhone assemblés directement en Inde, spécialement pour le marché indien depuis l’été 2017. Une solution qui prend des airs de pansement sur une jambe de bois et qui peine à convaincre les analystes. Pour eux, Apple doit faire mieux pour se sortir de l’impasse. La lumière au bout du tunnel viendrait-elle de futurs modèles abordables, comme de nouveaux iPhone SE ? À voir.

Pour l’heure, Apple plafonne en tout cas à seulement 2% de parts de marché en Inde note Bloomberg. Cerise sur le gâteau, la marque risque fort de faire moins bien encore cette année, qu’au cours de l’année dernière. En 2017, la firme était parvenue à vendre 3,2 millions d’iPhone. Un chiffre qu’il sera difficile d’atteindre en 2018, après un démarrage aussi compliqué.

Pour réussir à occuper une place plus importante en Inde, Apple doit revoir sa stratégie et améliorer sa compréhension du marché. Une remise en cause qui semble tout juste débuter en interne avec le départ de trois des principaux cadres de la marque dans le pays.

Crédit illustration : Medhat Dawoud / Unsplash

Mots-clés appleindeiphone