Clicky

INDECT, encore pire que ACTA, SOPA, PIPA, LOPPSI ou HADOPI

Il faut bien l’avouer, depuis quelques années, nos gouvernements semblent vouloir tout faire pour réduire nos libertés individuelles. Et c’est ainsi que les traités, textes de loi et autres amendements liberticides se succèdent joyeusement dans une cacophonie grossière, insultante et haineuse. Alors même que nous venons de nous débarrasser d’ACTA, c’est donc un nouveau projet qui commence à faire parler de lui : INDECT. Un projet bien plus dangereux et bien plus inquiétant que tous les autres. Oui et forcément, encore une fois, aucun média ne daigne en parler…

INDECT, encore pire que ACTA, SOPA, PIPA, LOPPSI ou HADOPI

Chers amis, si vous êtes amateurs de science-fiction et que des livres, des films ou des séries comme 1984, Minority Report ou encore Persons of Interest n’ont plus de secret pour vous, c’est certain, vous risquez de vous délecter d’INDECT. Et pour cause puisque ce projet complètement dément s’inscrit dans la droite lignée de tout ce qui est abordé dans ces différentes oeuvres. Une fois de plus, il est donc question de mettre le peuple en laisse et de le garder sous contrôle.

INDECT est un projet européen qui s’impose comme un outil de surveillance chargé d’analyser les différents réseaux afin de prévenir les crimes ou les comportements dangereux. Pour se faire, il s’appuie sur le web, sur les fichiers de la police et sur les fichiers biométriques. Il a vu le jour en 2009, peu de médias en ont parlé – on commence d’ailleurs à en avoir l’habitude – et il a même été validé par Bruxelles le 15 mars 2011. En gros, donc, tout est en place pour que cette technologie devienne effective. Union européenne oblige, la France ne sera bien évidemment pas le seul pays visé et nos amis hollandais, belges, autrichiens et anglais sont donc confrontés exactement à la même menace.

Vous l’aurez donc compris, INDECT est la nouvelle menace à abattre. Cette fois, la tâche risque cependant d’être un peu plus ardue puisque ce projet se fait très discret. Enfin on trouve quand même un site officiel vide de tout contenu et bourré de failles, alors nous n’allons pas nous plaindre…

Mots-clés indectweb

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.