Indonésie : Jakarta menacée par la montée des eaux

Depuis un certain temps, Jakarta, la capitale d’Indonésie, souffre d’un problème d’inondation. Actuellement, une grande partie de la ville, une partie où vivent environ dix millions d’habitants est submergée d’eau. D’immenses flaques jonchent les sols et les rez-de-chaussée.

Certaines maisons sont devenues inhabitables et certains bâtiments ont été abandonnés. Les responsables locaux semblent dépassés par l’ampleur du problème.

Crédits Pixabay

Certains quartiers de la ville s’affaissent progressivement de 25 cm par an. Selon les experts, à ce rythme, un tiers de la cité disparaîtra d’ici trente ans. De plus, ce problème aggrave la pollution, les embouteillages et les risques sismiques. Or, jusqu’ici, aucune solution viable n’a été établie pour parer la menace.

Les urbanistes locaux ont déjà envisagé des alternatives comme la construction d’un mur côtier et d’îles artificielles dans la baie. Toutefois, ces projets sont coûteux et leur viabilité à long terme n’est pas sûre.

Des facteurs empirés par le réchauffement climatique

Face à la situation, les habitants se retrouvent démunis. « J’ai vu l’eau montée progressivement au fil des ans. Maintenant, elle est au-dessus de ma maison, donc je vis sous le niveau de la mer », a témoigné un Jakartanais.

En effet, actuellement, plus de la moitié de la zone d’agglomération se trouve au même niveau que la mer. Certains quartiers sont même à quatre mètres en dessous du niveau zéro.

Ce problème est essentiellement dû à de mauvaises planifications urbaines, dont les conséquences se sont accumulées au fil des années. En outre, la ville n’est pas dotée d’un système efficace d’adduction d’eau. Par conséquent, le pompage des nappes phréatiques ébranle les fondations des constructions.

En outre, la ville a été construite sur des marécages à proximité du confluent de plus d’une douzaine de rivières. Tous ces facteurs sont aggravés par la montée du niveau de la mer causée par le réchauffement climatique.

La nouvelle capitale sera implantée sur l’île de Bornéo

Le 16 août 2019, Joko Widodo, le président indonésien, s’est exprimé sur la situation à travers un article publié dans le quotidien local The Jakarta Post. Il a déclaré que la meilleure solution sera de délocaliser la ville.

Il a souligné que la décision a déjà été prise. Il a aussi annoncé que la nouvelle capitale de l’Indonésie sera bientôt située à Kalimantan, la partie indonésienne de l’île de Bornéo.