Samsung Galaxy Note 4 : des informations sur son écran

Le Samsung Galaxy Note 4 devrait normalement être présenté durant le prochain IFA, soit entre le 5 et le 10 septembre. Peut-être même avant, comme son prédécesseur. Il faudra donc attendre de longs mois avant de tout savoir à son sujet. Notre patience va être mise à rude épreuve, mais nous pourrons toujours nous rabattre sur les habituelles rumeurs précédant le lancement d’un nouveau produit. Preuve en est, GSM Arena vient de publier un papier entièrement dédié à l’écran de la phablette, avec des informations portant sur sa taille et sa définition.

Et autant commencer par la mise en garde habituelle, juste pour la forme. Toute rumeur doit nécessairement être prise avec la plus grande prudence. C’est vrai, les grandes firmes de ce monde ont de plus en plus de mal à limiter les fuites, mais ce n’est pas non plus une raison pour foncer tête baissée et pour croire tout ce qu’on nous raconte.

Ecran Samsung Galaxy Note 4 mai14

Maintenant que les choses sont parfaitement claires, passons au vif du sujet et donc aux fameuses informations relayées par GSM Arena. Des informations qui proviendraient d’une source proche du dossier, forcément, et qui s’est déjà illustrée par le passé en communiquant des informations portant sur les prochains téléphones et sur les prochaines tablettes du géant sud-coréen.

Selon ce mystérieux employé, le Samsung Galaxy Note 4 serait désigné, en interne, par le nom de code « T », ou « Muscat ». Super, mais il y a mieux car le bougre aurait droit à un écran de 5,7 pouces, pour une définition de type QHD. Autrement dit, il devrait être en mesure d’afficher une résolution en 2560×1440, pour une densité de pixels de 515 ppp. A titre de comparaison, le Galaxy S5 Prime devrait pour sa part monter jusqu’à 565 ppp, et ce pour un écran qui ne dépasserait pas les 5,2 pouces.

Réaliste ? Oui, complètement et nul doute que Samsung n’en restera pas là. Le Galaxy Note 4 devrait même profiter des dernières innovations de la firme, et plus précisément d’un lecteur d’empreintes digitales, mais aussi d’une puce capable de gérer des instructions en 64bits. A moins bien entendu que ses ingénieurs ne se rabattent vers le très prometteur Snapdragon 805.

La suite au prochain épisode.