InkyPen débarque sur Nintendo Switch, pour le plus grand bonheur des amateurs de BD

InkyPen avait été présenté lors de la Gamescom 2018 et c’est désormais disponible sur la Nintendo Switch. Présentée comme le « Netflix des comics, » cette application exclusivement conçue pour la console de Nintendo est sortie officiellement le 17 décembre 2018 dans les pays anglophones et sera déployée progressivement dans le monde entier.

Associer une console de jeux comme la Switch à une application de lecture comme InkyPen est un défi périlleux. Pourtant, Nintendo a sauté le pas.

S’emparer de sa console pour lire des comics n’est pas le premier geste qui nous viendrait en tête mais Nintendo à l’intention de faire bouger les choses en lançant ce service sur la Switch.

Pour profiter des « milliers » de comics indépendants et webcomics qui seront disponibles au fur et à mesure sur InkyPen, il faudra compter 8 euros par mois.

Des bandes dessinées de poche

InkyPen propose aux férus de lecture d’accéder à un catalogue de plusieurs milliers de bandes dessinées, de comics et même quelques manga venus de maisons d’édition comme IDW, Dynamite ou les Humanoïdes Associés sur sa console portable.

Il y a quelques mois de cela, Nintendo a dévoilé sur la toile un teaser de moins de 30 secondes dans lequel on peut observer la facilité avec laquelle l’utilisateur navigue entre les différents titres et pages. Le seul inconvénient réside dans la taille de l’écran qui nous obligera à zoomer sur les cases.

Un abonnement plus rentable

En dépit des risques auxquels s’expose Nintendo avec le lancement d’une telle application, il se pourrait que la firme ait quand même trouvé le bon filon ne serait-ce qu’au niveau de la rentabilité du service pour les utilisateurs. Un abonnement est plus avantageux pour les fans de BD sachant qu’un seul comic peut coûter entre 3 et 4 dollars.

En lançant InkyPen, Nintendo renforce la polyvalence de la Nintendo Switch. Avec ce nouveau service, l’éditeur risque aussi de faire de la concurrence aux liseuses classiques qui existent déjà sur le marché.

D’après ce qui se murmure, le développeur de l’application envisagerait aussi de développer l’application sur d’autres plateformes en dehors de la Switch mais cela reste encore à voir.