Clicky

Innorobo : les trois produits qu’il ne fallait pas louper

Innorobo, le salon de la robotique, s’est tenu à Aubervilliers, Paris, du 16 au 18 mai 2017. C’était l’occasion pour plusieurs acteurs dans le secteur de présenter leur projet ou leurs dernières trouvailles en la matière. Les curieux et les passionnés ont aussi répondu présents pour l’événement.

Le public a ainsi pu visiter une centaine de stands offrant l’opportunité de découvrir les technologies les plus développées du moment. Parmi elles, certaines sont encore en cours de développement ou en stade de prototypage tandis que d’autres sont déjà disponibles sur le marché.

Innorobo

Quelques produits se sont distingués ou ont conquis le public. C’est le cas du tracteur drone Pumagri, le Twinswheel ou encore le projet de Gipsa-lab

Des innovations qui ont du potentiel

Le tracteur drone Pumagri, une machine futuriste dédiée au domaine de l’agriculture a particulièrement attiré l’attention des visiteurs. La machine pèse à peu près deux tonnes et elle est capable de régler l’écartement de ses roues et la hauteur sous châssis.

L’appareil a tous les atouts nécessaires pour pouvoir intervenir dans les travaux d’exploitation agricole de vignes, de maraîchage ou de l’arboriculture. Ce mastodonte, totalement autonome de surcroît, sera capable de travailler 24/7. Cependant, il s’agit encore d’un prototype. Ses concepteurs veulent le rendre encore plus performant.

Twinswheel a aussi fait sensation. Cette valise robotisée a été développée afin de suivre automatiquement son propriétaire grâce à son laser Lidar. Pour le mettre en marche, il suffit d’appuyer sur les boutons « suis-moi » ou « précède-moi ». Malgré sa petite taille, le robot est capable de supporter une charge d’une quarantaine de kilos.

Quand le virtuel et le réel se conjuguent

De son côté, le Gipsa-lab, un laboratoire du CNRS, de l’institut polytechnique de Grenoble et de l’Université de Grenoble Alpes a proposé un concept unique mélangeant la réalité virtuelle et l’utilisation des drones.

L’expérience se déroulait en deux temps. L’utilisateur devrait d’abord commencer par plonger dans un univers virtuel à l’aide d’un casque VR avant de prendre les commandes d’un vrai drone capable d’évoluer dans le même univers grâce à une image en trois dimensions.

Mots-clés robotiquerobots