Clicky

InSight va avoir un peu de retard

InSight était censé partir pour sa mission martienne en mars prochain mais la NASA a malheureusement du changer ses plans à la toute dernière minute. L’agence spatiale américaine a effectivement décidé de décaler la mission de deux ans à cause d’un problème en lien avec un instrument de mesure fourni par le CNES.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais la NASA s’intéresse beaucoup à la planète Mars depuis quelques temps. L’agence a commencé par lancer une sonde spatiale en 2011 pour amener Curiosity sur place mais elle ne compte pas en rester là.

Retard InSight

La mission InSight va prendre un peu de retard finalement.

Pas du tout même. Elle comptait effectivement lancer une autre mission en début d’année prochaine pour poursuivre ses recherches sur la planète.

InSight va permettre à la NASA d’étudier la composition interne de Mars

InSight se présente sous la forme d’un atterrisseur équipé de deux instruments scientifiques : un sismomètre et un capteur de flux de chaleur. Grâce à eux, la NASA va pouvoir étudier la structure mais également la composition interne de Mars pour mieux comprendre le processus de formation des planètes rocheuses du système solaire.

Des planètes rocheuses comme Mercure, Vénus ou même… la Terre.

A la base, l’aventure a démarré en 2010 lorsque l’agence a lancé un appel à propositions pour la douzième mission du programme Discovery. Elle a reçu au total une vingtaine de réponses et elle en a sélectionné trois.

Inutile de le préciser mais InSight faisait partie du lot.

Comme souvent, la NASA n’a pas été la seule à porter ce projet et le CNES a aussi participé à l’élaboration de l’appareil. L’agence spatiale européenne va même fournir un de ses instruments et plus précisément l’outil de mesure des mouvements sismiques.

La faute à l’outil de mesure des mouvements sismiques

Mais voilà, les derniers tests n’ont pas été concluant et le CNES s’est ainsi rendu compte que l’appareil n’était pas totalement hermétique. Il est effectivement victime d’une micro-fuite que les chercheurs ne sont pas encore parvenus à situer.

Ils vont travailler d’arrache-pied pour corriger le problème mais il ne sera pas résolu à temps et la sonde ne pourra donc pas être lancée en mars prochain.

Le pire reste à venir car l’alignement des planètes ne sera pas favorable avant 2018 et cela veut aussi dire que la NASA va devoir attendre deux ans pour pouvoir lancer sa mission.

Ce retard va avoir de lourdes répercussions sur le programme de l’agence mais également sur son budget. Le coût de cette mission a été estimé à 675 millions de dollars et c’est un réel souci car la NASA a dépensé un peu plus de 525 millions de dollars.