Insolite : un casoar qui a tué son propriétaire est vendu aux enchères

En Floride, un homme du nom de Marvin Hajos possède un vaste domaine où il élève des animaux exotiques, dont des Casoars. Cet oiseau géant, cousin de l’autruche, est réputé pour être une créature pacifique et sans danger pour l’homme. Hajos a pourtant été tué par un de ses Casoars.

Il y a environ deux semaines, le corps sans vie de Marvin Hajos, 75 ans, a été retrouvé tout près des enclos de ses Casoars.

casoar

Crédits Pixabay

Les secours pensent que l’homme a été attaqué par l’un des oiseaux, la femelle sans doute, alors qu’il était en train de vérifier les œufs de ses précieuses bêtes.

Le New York Times rapporte que le Casoar, ainsi que tous les autres animaux du domaine du défunt, ont été vendu aux enchères le samedi 27 avril dernier.

Les dernières volontés de Marvin Hajos

Ils sont plus d’une centaine d’animaux exotiques à avoir été élevés sur le domaine de feu Marvin Hajos : des aras, des ouistitis, des lémuriens, des tortues, mais aussi un oiseau kookaburras. Dans son testament, le défunt souhaitait que ses animaux soient mis aux enchères à sa mort.

Sa famille a décidé de respecter ses dernières volontés et c’est ainsi que tous les animaux du domaine ont été vendus, y compris le Casoar qui est responsable du décès de son propriétaire.

Aucune précision n’a été donnée concernant le prix de vente ainsi que l’identité du nouveau propriétaire de l’oiseau géant.

Une vente aux enchères sans journaliste

La vente aux enchères a été organisée par Gulf Coast Livestock Auction, une entreprise spécialisée dans le domaine. Il a été annoncé que la vente avait été ouverte à tous… sauf aux journalistes.

Cette décision a été prise par la famille du défunt qui ne souhaitait pas médiatiser l’affaire.

Soucieux de respecter les exigences de leur client, les organisateurs de la vente se sont montrés très intransigeants sur ce point. Via un post Facebook, ils ont prévenu ceux qui prévoyaient de venir que quiconque tenterait de filmer la vente aux enchères serait prié de quitter immédiatement les lieux. Toute vidéo prise aurait alors été confisquée, puis détruite par la sécurité rapporte le Times.

Mots-clés insolite