Insolite : un père adepte de selfies extrêmes a été arrêté

Afin de prendre des selfies extrêmes, et éventuellement embêter les forces de l’ordre, un père anglais a escaladé à deux reprises le Scotswood Bridge, un pont en arc de plus de 24 mètres de haut qui traverse la rivière Tyne, dans le nord-est de l’Angleterre. Un exploit qui lui a coûté cher, puisqu’il a été arrêté et emprisonné !

Joseph Ellis, c’est son nom, a escaladé le Scotswood Bridge à Tyneside deux fois en 12 heures, provoquant un chaos dans la circulation à l’heure de pointe, et gaspillant les ressources des services d’urgence.

Prison Selfie

La police, les ambulanciers paramédicaux, les pompiers et un équipage de canots de sauvetage ont en effet été appelés à deux reprises sur les lieux, où ils ont à chaque fois trouvé l’homme de 33 ans ivre, criant, prenant des selfies, dansant et boxant dans le vide, du haut de la structure métallique.

Relatons les faits…

Alors que des négociateurs essayaient de lui parler, Ellis a jeté des cartes de jeux et son tee-shirt sur les officiers en dessous, tout en refusant de descendre pendant plus d’une heure la première fois et deux heures la seconde fois, selon le journal Chronicle Live.

Il a finalement été arrêté et condamné à 22 mois de prison par la cour de Newcastle, après avoir plaidé coupable pour nuisance publique et violation d’une peine de prison antérieure.

Un récidiviste prêt à tout pour ses selfies ?

M. Ellis, qui est sans domicile fixe, a d’abord escaladé le pont vers 9h20 le 1er août. Les services d’urgence ont ensuite réussi à le persuader de descendre vers 10h45. Il a été emmené au poste de police de Forth Banks mais a été libéré au bout de quelques heures. Sauf qu’à 7h du matin, moins de 12 heures plus tard, il était de retour sur le pont !

Cette fois-ci, après deux heures de négociation, l’homme est finalement descendu du pont et il a été arrêté.

Un père victime de la société, d’après l’avocate de la défense

Jenny Coxon, avocate d’Ellis, a déclaré qu’il souffrait d’un problème de drogue et avait escaladé le pont pour attirer l’attention de son ex-partenaire, qui, selon lui, l’avait empêché de voir ses enfants.

Elle a déclaré : « M. Ellis a des problèmes avec la drogue et il a eu certaines expériences de vie traumatisantes dès son plus jeune âge, ce qui a clairement eu des répercussions sur ses mécanismes d’adaptation ».

Le verdict de la cour…

En rendant son jugement, le juge Edward Bindloss s’est adressé à Ellis en ces termes : « Vous avez délibérément choisi de le faire pour des raisons dramatiques visant à attirer l’attention, de votre ex-compagne notamment. Il y avait un degré de manipulation dans votre comportement aussi bien envers elle qu’envers les autres… Je ne considère pas cela comme un cri de détresse ». Conséquence : 22 mois de prison pour notre pauvre adepte de selfies !

Mots-clés insoliteselfies