Clicky

Insolite : une pierre millénaire décrivant une supernova a été retrouvée dans l’Himalaya

L’Himalaya abrite de nombreux vestiges provenant du passé de l’humanité, des vestiges prenant notamment la forme de sculptures gravées sur des pierres. L’une d’elles semble représenter ce qu’un astrophysicien a décrit comme une supernova.

Dans les années 50, des archéologues ont découvert plusieurs sculptures sur le territoire himalayen du Cachemire.

Espace

L’une d’entre elles présentait une improbable scène de chasse se déroulant sous deux objets célestes brillant de mille feux.

Une scène de chasse ?

Mayank Vahia est tombé sur ces sculptures en fouillant dans des archives et il a été très étonné de voir apparaître deux étoiles au-dessus de cette scène.

L’art rupestre était certes très répandu à la préhistoire, mais il avait surtout pour but de représenter des scènes de la vie courante. C’était une manière pour les hommes et femmes de l’époque de raconter leur vie et de transmettre leurs aventures à leurs descendants.

Lorsque les archéologues ont découvert ce pétroglyphe, ils ont tout de suite pensé que ces deux astres étaient en réalité des soleils.

Mayank Vahia n’a cependant pas été satisfait par cette explication et il a donc réuni une équipe d’astrophysiciens afin de mener sa propre enquête. Pour lui, il était en effet impossible que l’auteur de cette sculpture ait sciemment décidé de représenter deux étoiles. Les chercheurs ont donc émis l’hypothèse que le deuxième astre correspondait à un autre objet suffisamment voyant pour attirer l’attention de l’artiste à l’origine de cette surprenante sculpture.

Les scientifiques ont alors fouillé dans leurs archives afin de déterminer si un événement passé avait été en mesure d’inspirer une telle représentation.

La représentation d’une supernova ?

La tâche n’était pas aisée, mais les efforts consentis par les chercheurs ont fini par payer. Vahia et son équipe ont en effet découvert qu’une étoile avait explosé autour de 4 600 av. J.-C. et donné ainsi naissance à une supernova. En poussant plus loin leurs investigations, les scientifiques ont ensuite pu déterminer que la supernova a pu être observable à l’œil depuis le Cachemire et plus précisément depuis l’endroit où a été retrouvée la pierre.

Ce n’est cependant pas le plus intéressant, car les chercheurs ont également réalisé que cette supernova aurait pu apparaître à proximité de la constellation d’Orion, une constellation rendant hommage au chasseur légendaire du même nom. Plus fou encore, la supernova se serait également détachée au-dessus de la constellation du Taureau, un taureau représenté lui aussi sur la scène gravée sur la pierre.

En conséquence et compte tenu de tous ces éléments, les chercheurs pensent que le pétroglyphe retrouvé dans les années 50 n’avait pas pour but d’immortaliser une simple scène de chasse, mais plutôt l’explosion de cette fameuse supernova.