Instagram a censuré cette photo sans la moindre raison

Instagram a parfois la main lourde question censure et c’est précisément ce que prouve cette histoire. La plateforme a en effet censuré la photo de cette femme sans la moindre raison. Il, s’agit encore d’une belle boulette de la part de la plateforme, le genre de boulette qui ne passe pas franchement inaperçue si l’on en croit les nombreux articles qui ont fleuri sur la toile depuis le début de la semaine.

Morgan habite au Canada et elle a une vingtaine d’années. Obèse depuis l’enfance, elle a récemment décidé de reprendre sa vie en main et d’entamer un régime couplé à des exercices réguliers.

Censure Instagram

Instagram a aussi parfois la main lourde sur la question de la censure.

En réalité, c’est à quinze ans qu’elle a eu ce déclic. L’adolescente a en effet été victime d’une torsion de l’ovaire et elle a ainsi perdu un de ses organes reproducteurs.

Morgan a décidé de documenter sa perte de poids sur Instagram

Morgan a alors commencé à développer des symptômes propres à la ménopause et elle s’est lentement enfoncée dans la dépression.

Bien sûr, plus elle déprimait, et plus elle mangeait. Arrivée à l’âge de 17 ans, la jeune fille pesait plus de 130 kg. Elle a alors ressenti comme un choc et elle a alors décidé de tout faire pour s’en sortir. Après avoir évoqué le problème avec son médecin traitant, elle a fini par opter pour une chirurgie de l’estomac afin de diminuer la sensation de faim.

L’initiative s’est révélée payante. La jeune femme a en effet perdu une cinquantaine de kilos en l’espace de quelques mois.

Morgan aurait pu garder toute l’histoire pour elle, mais elle a choisi de documenter sa transformation sur Instagram afin de montrer à toutes les personnes en surpoids qu’elles peuvent elles aussi reprendre le contrôle de leur vie… et de leur ligne.

Cette décision n’a pas été facile à prendre, bien entendu. Morgan a en effet décidé de ne rien cacher et elle a ainsi pris l’habitude de poser régulièrement devant la caméra en maillot de bain pour revenir sur chaque étape. Inutile de le préciser, mais l’exercice n’a pas été facile pour elle.

En tout, notre amie a donc publié un peu plus de 1 200 photos depuis la création de son compte et ces dernières ont rencontré un vif succès. Elles lui ont effectivement permis de fédérer une véritable communauté autour de sa transformation et son compte est ainsi suivi par plus de 119 000 personnes.

Afin de mettre sa perte de poids en perspective, Morgan a pris l’habitude de publier de temps en temps des photos de type avant / après.

Sur une de ces images, la jeune femme posait de face, en maillot de bain. Les photos avaient été prises à cinquante kilos d’intervalle. Elles ont rencontré un franc succès, mais elles ont visiblement déplu à une personne puisque la publication a été signalée quelques heures après sa publication.

Les modérateurs ont supprimé la photo alors qu’elle ne contrevenait pas aux règles de la plateforme

Les modérateurs de la plateforme ont été immédiatement avertis et l’un d’entre eux a décidé de supprimer la photo, sous prétexte qu’elle contrevenait aux conditions d’utilisation fixées par la plateforme.

Ces fameuses conditions sont accessibles sur cette page. Elles stipulent entre autres choses que les utilisateurs doivent avoir au moins 13 ans pour utiliser le service. En outre, ils doivent aussi s’engager à ne pas publier de contenus à caractère discriminatoire, illicite, frauduleux, haineux, pornographiques ou… sexuellement suggestifs.

Ce n’était évidemment pas le cas ici puisque Morgan portait un maillot de bain sur les deux photos du comparatif. Les seules parties apparentes étaient ses bras, ses cuisses et son décolleté.

L’affaire a rapidement fait le tour de la toile et plusieurs médias l’ont relayée. De son côté, Morgan a décidé de republier l’image sur son compte en expliquant toute l’histoire. La publication a totalisé plus de 18 000 likes et plusieurs centaines de commentaires.

Elle n’a pas été supprimée pour le moment.

Bien sûr, les systèmes de modération ne sont pas tous fiables et une erreur est toujours possible. Ceci étant, cette affaire ne tombe pas au meilleur moment pour Instagram. Le service appartient en effet à Facebook et ce dernier n’a pas franchement très bonne réputation en matière de réputation. Il faut dire que ses modérateurs ont la main lourde eux aussi. Enfin, en partie du moins, car ces derniers laissent fréquemment passer des contenus violents ou choquants.

Nous en avons d’ailleurs encore eu la preuve au début de la semaine.

Mots-clés instagramweb