Clicky

Instagram a encore supprimé le compte de 1001fesses

Instagram a souvent la main lourde en matière de modération de contenus et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle histoire puisque le compte 1001fesses a une fois de plus été supprimé par la plateforme.

Lancé en 2015 par Emilie Mercier et Frédérique Marseille, ce compte a principalement pour but de démystifier le corps féminin en le présentant sans fard ni artifice. Comment ? Au travers de photos dénudées, des photos axées principalement sur l’humble postérieur des modèles acceptant de se prêter au jeu et de soutenir le projet.

1001fesses

1001fesses a en effet été pensé comme une expérience collaborative, une expérience reposant sur les contributions des utilisatrices.

1001fesses censuré par Instagram

Comme les deux amies l’expliquent sur leur page Facebook, l’idée n’est évidemment pas d’émoustiller les internautes, mais plutôt de montrer que le corps féminin peut tout à fait exister sans être systématiquement sexualisé.

Pour promouvoir leurs photos, Émilie et Frédérique ont capitalisé dès le départ sur les réseaux sociaux. Après avoir ouvert un Tumblr, elles ont ainsi créé une page sur Facebook et un compte sur Instagram. Le succès a été immédiat et les deux amies ont ainsi très vite réussi à fédérer une véritable communauté autour de 1001fesses.

Instagram, on le sait, impose des conditions d’utilisation extrêmement strictes en matière de nudité. Il est ainsi interdit de publier des photos présentant des organes génitaux apparents ou des mamelons féminins.

Émilie et Frédérique ont bien entendu fait en sorte de respecter ces conditions à la lettre, mais cela n’a visiblement pas été suffisant pour le géant des réseaux sociaux puisque ce dernier a pris la décision de suspendre leur compte Instagram un peu plus tôt dans la semaine.

La nudité n’est pas de la pornographie

Ce n’est évidemment pas la première fois que les modérateurs de l’entreprise prennent une telle décision et 1001fesses a ainsi fait l’objet de plusieurs suspensions depuis la création du compte. Émilie et Frédérique n’ont cependant pas baissé les bras et elles ont poursuivi leur aventure en créant de nouveaux comptes.

Elles l’ont fait cette fois encore en ouvrant un compte baptisé 1001fessesproject, un compte suivi actuellement par un peu plus de quatre cents personnes… contre plus de vingt-cinq milles pour le compte précédent. Pour éviter un nouvel écueil, elles ont choisi de camoufler les fesses de leurs modèles avec un cœur inversé et elles appellent Instagram à cesser de censurer leurs photos.

La tâche s’annonce difficile et c’est précisément pour cette raison qu’elles ont besoin du soutien des internautes, des blogueurs et des médias.

Mots-clés instagramweb

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.