Clicky

Instagram affichera désormais une mise en garde pour les selfies avec les animaux sauvages

Une étude sur l’industrie croissante du tourisme animalier a récemment été réalisée par l’association World Animal Protection. Selon les résultats qui ont été publiés par National Geographic, soixante-dix mille animaux sauvages dans le monde en ont été victimes.  Les trafiquants les ont arrachés à leurs semblables et à leur habitat naturel pour ensuite les vendre.

D’après l’enquête, les pratiquants de ce commerce illégal utilisent les réseaux sociaux pour repérer leurs cibles. Instagram, la plateforme communautaire de partage photo était pour eux un outil idéal. En effet, il n’est pas rare de rencontrer des selfies pris avec des animaux sauvages sur le réseau social.

Panda Pornhub

Ce marché noir concerne des animaux rares ou en voie de disparition comme le tigre, le lion, le dauphin, le koala, les singes, le kangourou, etc.

Un message pour avertir les trafiquants

La filiale de Facebook a cependant décidé de ne pas se laisser faire et d’afficher ainsi un message d’avertissement sur les pages des hashtags liés d’une manière ou d’une autre à ce type d’activité, des hashtags comme #koalaselfie, #lionselfie ou même #koalahugs.

Le message en question ira droit à l’essentiel et il comportera trois ou quatre lignes expliquant pourquoi ces photos ne sont pas les bienvenues sur la plateforme :

« Protéger la vie sauvage sur Instagram. La maltraitance animale et la vente d’animaux en voie de disparition ou de certaines parties de leur corps n’est pas autorisée sur Instagram. Vous recherchez un hashtag qui pourrait être associé à des publications encourageant des comportements nuisibles pour les animaux ou l’environnement. »

Par ailleurs, dans un communiqué, Instagram a fait savoir son intention de se lancer dans l’éducation des « membres de la communauté sur la création de contenus exploitant la faune et la nature ». La plateforme a ainsi déployé de nouveaux produits in-app pour encourager les gens à réfléchir aux interactions avec les animaux sauvages et l’environnement.

Tinder également

La plateforme se montre donc ferme sur cette délicate question et c’est évidemment une excellente chose compte tenu des résultats obtenus lors de l’étude évoquée un peu plus haut.

Instagram compte donc mettre sa popularité au service des animaux et l’entreprise espère par ces avertissements faire entendre raison à ses utilisateurs et les responsabiliser.

La tâche s’annonce cependant ardue, notamment du côté des célébrités.

Il y a lieu de souligner qu’Instagram n’est pas la seule plateforme à s’engager dans cette lutte.

En juillet dernier, Tinder avait ironiquement découragé ses utilisateurs à s’adonner à cette pratique narcissique : « Poser à côté du roi de la jungle n’en fait pas un de vous pour autant ».

Mots-clés instagramweb