Instagram part aussi en guerre contre les fake news

Après YouTube et Facebook, c’est maintenant au tour d’Instagram de partir en guerre contre les fake news. Jusqu’ici, le réseau social avait réussi à résister tant bien que mal à la vague de fausses informations et autres théories du complot qui se sont frayé un chemin sur certaines plateformes.

Malheureusement, après avoir tenu bon pendant quelque temps, Instagram est désormais sujet aux fake news et Mark Zuckerberg, le boss de Facebook, ne compte pas laisser les choses s’envenimer encore plus. Pour rappel, Facebook a racheté Instagram en 2012.

instagram

Crédits Pixabay

D’après le site Poynter, Instagram pourra désormais profiter du programme de « fact-checking » de Facebook pour lutter contre les fake news.

Un programme de vérification d’informations

Lancé en 2016 par Facebook, le programme de « fact-checking » permet de lutter contre la propagation de fake news grâce à la collaboration avec plusieurs journalistes et médias qui s’occupent de vérifier les informations circulant sur la  plateforme afin de s’assurer de leur véracité.

Après avoir fait ses preuves sur Facebook, le « fact-checking » s’invite sur Instagram. Les utilisateurs pourront désormais signaler les publications qu’ils jugent suspectes auprès des partenaires de Facebook afin d’en réduire la portée sur la plateforme. En plus de ne pas apparaitre dans l’onglet « Explorer », ces posts ne seront pas référencés par des hashtags.

Les fake news ne seront pas supprimées

Au micro de Poynter, Stephanie Otway, la porte-parole d’Instagram, a tenu à souligner qu’après signalement, les fausses informations ne seront, toutefois, pas supprimées. « Notre approche en matière de désinformation est la même que celle de Facebook – lorsque nous trouvons une information erronée, plutôt que de la supprimer, nous réduisons sa diffusion » explique-t-elle.

En dehors de la mise en place du programme de « fact-checking », Instagram prévoit également de lutter contre les fausses informations concernant les vaccins. Actuellement, le réseau social est devenu le terrain de jeu favori des militants anti-vaccins qui propagent des informations erronées incitant de plus en plus de monde à ne pas se faire vacciner, ce qui favorise l’apparition – et la propagation – de maladies en tout genre.

Pour cela, Instagram envisagerait d’intégrer des pop-ups qui apparaîtront dès que des utilisateurs tentent d’accéder délibérément à de fausses informations sur les vaccins. Pour le moment, on ne sait pas encore quand ce dispositif sera mis en place, mais cela ne devrait tarder.

Mots-clés instagram