Instagram : « Personne n’a jamais quitté son Job parce que tout y est génial », estime Kevin Systrom

Au cours de la conférence Wired 25, tenue lundi à San Francisco, Kevin Systrom (l’un des deux cofondateurs d’Instagram) s’est exprimé à l’occasion un entretien avec Lauren Goode sur les conditions de son départ quelque peu abrupte du groupe Facebook, fin septembre. Si l’intéressé ne s’est pas particulièrement étendu sur les sujets houleux, ses déclarations – les premières à suivre son post d’adieux publié à la hâte le 24 septembre dernier -, laissent malgré tout entrevoir les tensions qui opposaient la direction de Facebook à celle d’Instagram, jusqu’à son départ précipité il y a moins d’un mois.

Kevin Systrom, et son acolyte Mike Krieger, avaient conjointement tenu la barre d’Instagram durant les 6 années ayant suivi le rachat de leur société par Facebook, en avril 2012. Une période marquée par une cohabitation de plus en plus compliquée avec les équipes de Mark Zuckerberg. Cette « garde partagée » avait toutefois permis à Instagram de maintenir un semblant d’indépendance face aux ambitions dévorantes d’un Facebook en large perte de vitesse, notamment chez les moins de 25 ans aux États-Unis.

Kevin Systrom, le cofondateur d’Instagram, s’est brièvement exprimé sur son récent départ du groupe Facebook, dans le cadre de la conférence Wired 25. Il assure toutefois ne pas avoir de rancœur à l’égard son ancien employeur.

Avec la démission de ses deux cofondateurs, Instagram tombe désormais dans une gérance totale du géant de Menlo Park. L’une des premières mesures de Mark Zuckerberg à l’égard du réseau social spécialisé dans le partage de photos, a d’ailleurs été – début octobre -, de nommer à sa tête Adam Mosseri, l’un de ses plus fidèles collaborateurs. La nouvelle figure de proue d’Instagram a notamment pour responsabilité de suivre les directives de la maison mère sans broncher, Facebook ayant besoin d’un levier de croissance fiable face à la concurrence de plus en plus rude d’autres acteurs du marché, comme Snapchat.

Kevin Systrom assure ne pas avoir de « rancœur » vis-à-vis de Facebook

« Quand vous quittez quelque chose, c’est parce que vous avez manifestement des raisons de le faire« , a notamment déclaré Kevin Systrom lundi, avant d’ajouter que « personne n’a jamais quitté son Job parce que tout y était génial« . Pour autant, l’intéressé ne garderait « absolument aucune rancœur » à l’égard de Facebook, ajoutant qu’il souhaite à Instagram de continuer à prospérer sous sa nouvelle égide.

« Je veux [qu’Instagram] réussisse« , a-t-il expliqué. « Si [la société] triple de taille et qu’elle devient la plus importante du monde, ce serait un résultat génial pour moi, même si ce n’est plus moi qui la dirige ». Reste que le motif précis du départ de Kevin Systorm et de son associé demeure mystérieux, lui-même ayant avoué avoir dû rédiger sa lettre d’adieux « très très vite ».

Pour l’avenir, Systrom ne se met aucune pression. S’il n’exclut pas de créer un jour une nouvelle compagnie avec Mike Krieger, il assure ne rien avoir de prévu pour l’instant et indique préférer se consacrer à l’éducation de sa fille de 9 mois, ainsi qu’à ses derniers hobbies en date. Comme le précise The Verge, l’ancien patron d’Insta se serait pris de passion pour l’aviation et le pilotage. Voilà peut-être une piste à explorer pour un nouveau projet.

Mots-clés facebookinstagram