Instagram réfléchirait à l’abandon des likes sous les publications

Le bouton like est la meilleure arme de Facebook. Sur ses réseaux sociaux, ce dernier permet à des utilisateurs de brasser une grosse visibilité et profiter d’elle pour gagner de l’argent. Le moteur même d’une plate-forme comme Instagram, qui appartient au géant américain Facebook. Mais si demain, tout s’arrêtait, et que le réseau social abandonnait les likes sous les publications dans le but d’assainir sa communauté ? C’est une option qui peut être envisagée – bien qu’à prendre avec des pincettes – si l’on en croit les révélations de Jane Manchun Wong pour CNN.

Cette experte en sécurité et ingénierie a pu visiter les bureaux d’Instagram et découvrir que le bouton like serait potentiellement abandonné par le réseau de social à Facebook.

Si cela venait à arriver, les influenceurs pourraient perdre leur gagne-pain !

Une fonction populaire d’Instagram aux oubliettes ?

C’est en tout cas ce qu’affirme Jane Manchun Wong, qui a pu visiter les locaux du réseau social détenu par Facebook. Instagram pense que les utilisateurs devraient se concentrer sur le contenu partagé non le nombre de likes déposés sous une publication. Seulement voilà : beaucoup d’influenceurs profitent de la plate-forme pour gagner leur vie, notamment grâce aux photos promotionnelles rémunérées en fonction des personnes ayant aimé ces dernières. En retirant cette visibilité, les agences ne sauraient pas si l’audience de l’utilisateur avec qui ils travaillent est véritable ! Reste le nombre d’abonnés…

Abandonner le like sur Instagram serait également un moyen de rendre plus saine l’utilisation de la plate-forme.

Beaucoup d’inscrits se sentiraient exclus en n’amassant pas assez de likes sous leurs publications, créant un sentiment de rejet. Sans oublier que d’autres partent plus avantagés : un londonien de 19 ans l’avait prouvé en récoltant des milliers d’abonnés, juste en se faisant passer pour un millionnaire !

Bien évidemment, Instagram ne va pas forcément abandonner le bouton like. Mais la possibilité semble à l’étude chez le réseau social et pourrait bien plaire à certains utilisateurs. En revanche, du côté des influenceurs, la pilule pourrait être plus difficile à avaler et la stratégie commerciale sera revue. Sans oublier que beaucoup accusent certains comptes populaires, souvent issus de la télé-réalité, de vendre des thés détox et autres produits relevant de l’arnaque…