Clicky

Intel vient de confirmer le lancement d’un GPU maison en 2020

Brian Krzanich l’a annoncé à l’occasion d’un événement tenu en compagnie d’analystes, Intel va bel et bien se (re)lancer dans le secteur des cartes graphiques hautes performances. Mieux, le fondeur de Santa Clara serait prêt à lancer un premier GPU maison à l’horizon 2020.

La nouvelle n’étonnera finalement pas grand monde. Depuis plusieurs mois les rumeurs se font de plus en plus pressantes et l’on savait qu’Intel conduisait une politique de recrutement ciblée sur des profils lui permettant de développer des GPUs en interne. La marque avait notamment recruté d’anciens ingénieurs de chez Radeon et AMD (nous en parlions dernièrement par ici et par ) et l’on se demandait quand une annonce finirait par tomber. C’est désormais chose faite, Nvidia et AMD devront bientôt faire avec un nouveau concurrent, ce qui pourrait éventuellement les déstabiliser un peu. Les deux marques étant, depuis des années maintenant, les deux seules à produire des GPU hautes performances.

Puisque c’est encore meilleur quand c’est cuisiné maison, et avec amour, Intel annonce le lancement d’un GPU en 2020. L’aboutissement d’un projet de longue date, (plus ou moins) sous-marin.

Maintenant que l’information est officielle, Intel s’aventure à nous donner quelques (petits) détails sur son cœur de cible, qui est tripe en l’occurrence. Loin de se concentrer uniquement sur le Gaming, la marque adoptera une stratégie semblable à celle de ses deux concurrents immédiats. Elle proposera ainsi des GPUs pour les joueurs, bien sûr, mais aussi des puces destinées aux professionnels, aux Data Centers ou spécialement conçues pour l’intelligence artificielle et le Machine Learning. En somme des cartes pour les secteurs pro et grand public.

Une politique agressive, mais une force de frappe limitée au début ?

Reste que développer une gamme complète de cartes graphiques en partant de rien est une tâche ardue et l’on ne sait pas quel sera le niveau de performances du premier GPU signé Intel, ni même si ce dernier parviendra à ne serait-ce qu’égaler l’efficacité énergétique des références de Nvidia (ou dans une moindre mesure d’AMD).

De ce côté les analystes et observateurs attentifs restent dans l’expectative et soulignent les délais très serrés d’Intel, qui souhaite visiblement arriver rapidement sur le marché. Peut-être un peu trop selon certains, qui estiment qu’Intel ne sera pas pleinement opérationnel sur le GPU en 2020.

Pour Forest Norrod (le senior VP de la division Data Centers d’AMD), Raja Koduri (l’ancien Vice-Président de Radeon, recruté par Intel), serait ainsi dans l’incapacité d’avoir un impact significatif pour Intel avant « au moins trois années supplémentaires« .

Possible, mais si Intel parvient tout de même à lancer un GPU abouti en 2020, la marque donnerait alors un joli coup de pied dans la fourmilière. Il resterait alors à voir quelles seront les réponses conjointes d’AMD et de Nvidia à cette offensive d’Intel. Une chose est claire, le marché des cartes graphiques risque clairement de gagner en intérêt au cours des prochaines années.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.