Interdire le scan de son réseau WiFi à Google, c’est possible

Si Google Street View est un très bon outil, il a souvent été pointé du doigt par les autorités européennes. En mars dernier, la firme a même été condamnée par la CNIL a une amende de 100.000 euros. Pourquoi ? Tout simplement parce que les Google Cars sont un peu trop curieuses et qu’elles ont parfois tendance à collecter des données sur les réseaux WiFi qu’elles croisent. Des données comme le SSID ou encore les adresses MAC. Forcément, c’est pas terrible terrible et Google vient en effet de dévoiler une toute nouvelle méthode qui va nous permettre d’empêcher les vilaines Google Cars de s’attaquer à nos pauvres petits réseaux WiFi.

Interdire le scan de son réseau WiFi à Google, c'est possible

Et attention car la solution trouvée par Google vaut franchement le détour. En effet, si vous voulez empêcher les Google Cars de renifler les fesses de votre réseau WiFi domestique (ou professionnel, d’ailleurs, parce que ça marche aussi dans ce sens là), il vous suffira de modifier son SSID et d’ajouter un « _nomap » à la fin de son nom. Genre mon réseau à moi, il s’appelle « DOMESTIK ». Trop la classe, je sais. Donc si je veux interdire l’accès aux voitures du géant de la recherche, il faudra que je change son nom et que j’opte pour « DOMESTIK_nomap ». Nettement moins glamour, non ? On est bien d’accord, c’est pas avec un SSID comme ça qu’on peut séduire une Geekette.

Même si on met le côté glamour de la chose de son côté, on peut également se demander si notre pauvre Mme Michu sera vraiment capable de modifier le nom de son réseau pour préserver son intimité numérique. Et d’ailleurs, même si elle sait comment faire, elle préfèrera sans doute ne rien modifier de peur de casser quelque chose. Faut pas croire, si notre gentille copine adore se connecter sur « Copains d’avant » parce que c’est un super réseau social top novateur et ultra révolutionnaire, elle ne maitrise pas pour autant toutes les arcanes du numérique. Loin de là, même. Et dans l’incertitude, un néophyte préfèrera toujours ne rien faire plutôt que de mal faire.

Et en même temps, on comprend aussi Google, hein. Si la firme avait opté pour la solution contraire (modification du SSID pour autoriser l’accès), nul doute qu’elle aurait perdu pas mal de plumes dans l’histoire.

Merci à Dantec pour l’info.

Crédits Photo