Internet in Real Life ou lorsqu’un village italien déconnecté du monde donne corps à Twitter, WhatsApp ou même Wikipédia

Civitacampomarano est un village perdu dans la province de Campobasso, en plein coeur de l’Italie. Il se trouve au beau milieu d’une zone blanche, où les téléphones mobiles ne passent pas. Les habitants de la bourgade n’ont pas non plus accès à internet et c’est précisément ce qui a poussé un artiste du pays à se rendre sur place pour donner corps à Twitter, Google, Wikipédia et tous ces services que nous utilisons quotidiennement.

Cette commune tient davantage du hameau que du village et elle compte ainsi 545 habitants répartis sur environ 38 km2, soit une densité de 14 habitants par kilomètre carré.

Twitter

Twitter prend la forme d’un simple banc.

A titre de comparaison, la densité de la population parisienne atteint… les 21 154 habitants par kilomètre carré. Sacrée différence, non ?

Twitter, Wikipédia, WhatsApp dans la vie, la vraie

Compte tenu de son emplacement et de sa population, les opérateurs italiens n’ont pas cru bon d’étendre leur réseau à ses habitations et les téléphones portables ne passent pas dans le village.

Pas plus que les connexions ADSL. La seule solution pour se connecter à la toile consiste donc à passer par une connexion satellitaires mais personne n’a encore franchi le pas et Civitacampomarano est donc totalement coupé du monde, ou presque.

Biancoshock habite a Milan pour sa part et il est un artiste reconnu en Italie, mais aussi dans le reste du monde. Sa spécialité, ce sont les oeuvres d’art éphémères et il est intervenu dans pas mal de pays différents et notamment en Belgique, en Croatie, en Allemagne, en France, en Hongrie et en Lituanie.

Lorsqu’il a entendu parler de Civitacampomarano, il a décidé de se rendre sur place pour donner corps à tous les services web que nous utilisons chaque jour, au travers de plusieurs constructions assez insolites.

Twitter est un banc, Wikipédia la doyenne du village, YouTube la télévision du seul bar du village

Twitter, par exemple, est représenté par un banc sur lequel peuvent venir s’assoir les habitants du village pour discuter entre eux, en 140 mots. Wikipédia est symbolisé pour sa part par la doyenne du village, qui a toujours une histoire à raconter et qui connaît l’histoire de chaque maison, de chaque bâtiment, comme personne.

L’artiste a installé YouTube dans le bar du coin. Le service est représenté par quelques chaises placées devant la télévision de l’établissement. Bon, et Facebook alors ? Il s’agit d’un simple panneau d’affichage placé à proximité de la mairie, sur la place du village.

Gmail est une simple boite aux lettres pour sa part et WhatsApp est symbolisé par une des seules cabines téléphoniques du coin. Quant à eBay, il s’agit de la supérette du village, et donc du seul endroit où les habitants de la bourgades peuvent acheter leurs denrées.

Wikipédia YouTube Facebook Gmail WhatsApp eBay Avast Google WeTransfer Tinder

Mots-clés funinsoliteweb