Interview de Guillaume Limare

Voilà quelques jours, je vous parlais d’Inoveum, un service de CV en ligne particulièrement original et très prometteur. Et bien Guillaume Limare, l’un de ses fondateurs, a accepté de se prêter au jeu et m’a accordé une petite interview. Un bon moyen de savoir ce qui se passe de l’autre côté du décor, en somme, alors si vous vous intéressez au Web 2.0 on peut dire que vous êtes bien tombés. Merci à lui et bonne chance pour la suite…

Interview de Guillaume Limare

Fred : Merci de me donner l’occasion de te poser quelques questions. Avant de commencer, et pour ceux qui ne te connaissent pas, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Guillaume : Salut Fred ! Je suis donc Guillaume Limare, j’ai 24 ans, et je suis co-fondateur d’inoveum.com, site Web 2.0 de création et de gestion de CV. Pour évoquer rapidement mon parcours : au cours de ma scolarité à l’ESSEC, j’ai travaillé chez Unibail en contrôle de gestion, TBWA en pub et IBM Japan en stratégie. J’ai eu la chance de présider l’association esseclive.com, le site des étudiants du Groupe ESSEC, ce qui m’a permis d’être au cœur des problématiques du Web dès 2004. C’est également au sein de cette association que j’ai rencontré Jérôme Calot, mon associé, qui était président l’année précédente.

Fred : J’ai découvert Inoveum un peu par hasard et je dois dire que le concept m’a plutôt séduit. D’où t’est venue l’idée de te lancer dans une telle entreprise ? Et puis surtout, comment vis-tu cette expérience ?

Guillaume : J’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale. J’ai d’ailleurs voulu faire partager cette passion en créant un concours de Business Plan, Creatio-CIC , en 2004 à l’ESSEC. 15000€ de prix et des étudiants-entrepreneurs particulièrement motivés. Donc c’est clair que la création d’entreprise me titillait.

C’est lors d’un dîner avec Jérôme, au milieu des problèmes du CPE et au début de la vague Web 2.0, que nous avons commencé à échanger nos points de vue sur l’emploi sur Internet. Beaucoup de besoins étaient insatisfaits : offres d’emploi trop chères pour les PME, arnaques en tout genre dans les CV sur Internet… Nous avons donc pensé qu’il y avait de la place pour un service vraiment efficace de création et de gestion de CV, en amont de tous les job boards.

En effet, jusqu’à aujourd’hui, création de CV rimait avec parcours du combattant : mise en page figée et complexe sur des logiciels payants de traitement de texte, remplissage de formulaires rébarbatifs et incomplets en ligne… Aucune solution ne satisfaisait vraiment l’utilisateur. Et c’est la raison pour laquelle nous avons essayé de créer le meilleur service de création et de gestion de CV. Et c’est gratuit !

Quant à l’expérience, elle est tout simplement incroyable ! Créer son entreprise est une aventure fantastique. Certes, ce n’est pas facile tous les jours, et rien n’est jamais acquis. Heureusement d’ailleurs que nous sommes deux dans la barque… Tout seul, cela aurait été beaucoup plus difficile.

Fred : Depuis quelques temps, on a l’impression que le CV a tendance à se libérer et à puiser de plus en plus dans les nouveaux médias. D’après toi, il s’agit juste d’une mode qui passera ou est-ce que le marché de l’emploi est vraiment en train de vivre son coming-out ?

Guillaume : Le CV se libère, oui et non. Je dirais qu’il se libère par ses moyens de création et de diffusion. Effectivement, il est désormais possible de faire son CV de manière plus efficace, grâce notamment à inoveum.com. Le diffuser n’a jamais été aussi facile, que ce soit par envoi de pièce jointe au format PDF ou d’une URL. Quant à la visibilité sur Internet, elle est aussi en pleine progression. Nous proposons ainsi le référencement sur les moteurs de recherche grâce à une adresse unique par utilisateur de la forme « alias.moncv.com ». Par exemple, un dénommé Marc Durand peut référencer son CV sur marc-durand.moncv.com, et ainsi sortir dans les premiers résultats sur son nom. Et comme les recruteurs ont de plus en plus tendance à utiliser Google pour se renseigner sur le passé du candidat…

En revanche, il n’y a pas de révolution dans le CV en lui-même. Les recruteurs cherchent un document codifié, dans le fond comme dans la forme. Sortir des sentiers battus avec un CV en vidéo est intéressant pour postuler dans des métiers de l’audiovisuel ou de l’animation. Mais 80% des recrutements passent par l’envoi d’un CV classique. Et la raison en est simple : ce document synthétise de manière efficace le parcours du candidat. Or, le recruteur ne peut passer que 30 secondes par CV. Il doit donc lire très rapidement les informations, souvent en diagonale. Un bon CV permettra cette lecture, avec la mise en valeur des éléments importants.

Le marché de l’emploi sur Internet est en tout cas en pleine révolution. Beaucoup de nouveaux entrants partent à la conquête des positions de Monster, Cadremploi et Keljob. On verra bien comment évoluera la situation dans les mois qui viennent. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que les services aux utilisateurs ne cessent de gagner en qualité. Et si le marché de l’emploi en France peut s’en trouver fluidifié, alors nous aurons tous rempli notre mission.

Fred : Sur Internet, tout va très vite mais dans la vie, ce n’est pas toujours forcément le cas. Le CV 2.0 est assez original, aussi peut-il y avoir un risque qu’il déplaise à certains recruteurs ?

Guillaume : C’est aussi notre point de vue. C’est pour cette raison que les CV réalisés sur Inoveum sont téléchargeables en PDF, pour un envoi rapide et efficace aux recruteurs. Le CV classique reste le document incontournable dans le recrutement aujourd’hui. Ceux qui prétendent le contraire ne connaissent pas la réalité du terrain dans les entreprises françaises.

Cependant, Internet permet un approfondissement des candidatures. Si le recruteur souhaite en savoir plus sur le candidat, il est pertinent de lui proposer les outils adéquats pour le faire. C’est pour cette raison que nous ajouterons très prochainement des fonctionnalités interactives, notamment sur toute la partie « Mon CV sur le Web ». Plus de flexibilité pour le candidat et le recruteur, tout en utilisant au maximum les fonctionnalités du Web, c’est ce qui nous paraît important aujourd’hui. Mais je le répète, le CV dans son format classique reste indispensable dans toute candidature. Et inoveum.com permet de simplifier la création et la gestion de ce document.

Fred : Dans une interview menée par Jean-François Ruiz, tu disais que Monster et Inoveum proposaient des services complémentaires. Un partenariat entre vos deux sociétés est-il envisageable ?

Guillaume : Bien sûr ! Je confirme mes propos. Aujourd’hui, nous avons un partenariat très fort avec Wanajob.com, le moteur de recherche d’offres d’emploi nouvelle génération. Wanajob est spécialisé dans les offres, nous dans les CV, donc les complémentarités sont évidentes.

Quant à Monster, ou tout autre job board d’ailleurs, l’idéal serait de nouer des relations fructueuses, dans lequel le candidat créant son CV sur inoveum.com, pourrait l’exporter en un clic sur de multiples sites, augmentant ainsi ses chances d’être visible par un recruteur. On y travaille…

Fred : Sur le blog d’Inoveum, tu fais allusion à de nouveaux services qui sortiront bientôt. Juste comme ça, tu n’aurais pas un petit scoop à annoncer ?

Guillaume : Comme je l’évoquais plus haut, nous allons mettre en place des outils permettant la mise en valeur du candidat via des contenus interactifs. Donc je suis heureux de t’annoncer que nous mettrons très bientôt en place un système de « portfolio », grâce auquel l’utilisateur pourra rajouter du contenu multimédia sur son CV sur le Web. Au début, il s’agira de mettre des photos, afin de permettre à des utilisateurs (styliste, architecte, designer…) de mettre en avant leur candidature. Dans un deuxième temps, nous envisageons de supporter d’autres formats (PDF, vidéos…).

Fred : Pour finir, est-ce que tu es prêt à travailler plus pour gagner plus ? Et évidemment, as-tu quelque chose à rajouter ?

Guillaume : Tu sais, par définition, l’entrepreneur travaille comme un fou pour des clopinettes au début, mais espère toucher le jackpot un jour. Donc cette devise me va bien, oui. Disons que je travaille beaucoup pour espérer gagner beaucoup. Mais la motivation principale n’est pas l’argent. Pour moi, la création d’entreprise reste une des dernières aventures possibles aujourd’hui. Indépendance, maîtrise de sa destinée et sentiment d’apporter quelque chose à la société… Bien sûr, les risques sont grands, et les soucis sont quotidiens. Mais le plaisir retiré est maximal.

Donc si j’ai une dernière chose à dire : créez votre entreprise ! Vous ne le regretterez pas.

MAJ : Notons que depuis la publication de cet article, Inoveum a fait peau neuve et a changé de nom de domaine. Le service peut à présent être trouvé sur MonCV.com.

Mots-clés cvemploimoncvweb