iOS 5, ce que j’en pense

Disponible depuis hier soir en version finale, iOS 5 a déjà fait couler beaucoup d’encre et on ne compte plus les articles traitant de ce sujet. Si vous n’en pouvez plus, si iOS 5 vous sort par les yeux, alors ce billet risque d’avoir des conséquences néfastes sur votre équilibre psychologique et je tiens à m’en excuser par avance. Car en effet, vous avez été assez nombreux à m’envoyer des mails pour me demander ce que je pense d’iOS 5 et, plutôt que de vous répondre individuellement, j’ai donc décidé d’en faire un article. Un article qui ne sera sans doute pas exhaustif (la dernière version de la plateforme mobile d’Apple compte plus de 200 nouveautés) mais qui vous aidera peut-être à y voir plus clair.

iOS 5, ce que j'en pense

iOS 5, une plateforme pour les fanboys

Avant tout, on va commencer par le plus gros défaut de iOS 5. Pour profiter pleinement de toutes ses fonctionnalités, il faut nécessairement être un fanboy et même vouer un véritable culte à la Pomme. Genre si vous avez un iPhone mais que votre bécane tourne sous Windows, c’est clair que iOS 5 risque d’être très limité. Et pour cause puisque la nouveauté la plus notable de la plateforme, c’est quand même l’intégration d’iCloud qui permet de synchroniser facilement son carnet d’adresses, ses photos, ses mails ou encore ses calendriers et ses rappels. C’est pratique, ça permet de gagner pas mal de temps mais c’est complètement inutile si notre ordinateur ne tourne pas sous Mac OS.

Mais attention car même si vous avez un Mac, tout n’est pas rose pour autant. Tenez, comme pas mal de monde, mon carnet d’adresses se synchronise automatiquement avec mon Gmail. Ca me permet de retrouver facilement tous mes contacts depuis n’importe quel bécane ou depuis n’importe quel mobile. Mais voilà, Apple ne permet de synchroniser son carnet d’adresses qu’avec un seul service. En gros, donc, il faut obligatoirement choisir entre iCloud et Google. C’est dommage, avec deux ou trois paramètres en plus, il aurait été possible d’avoir un outil beaucoup plus complet. Encore une fois, la Pomme cède donc à ses démons et son manque d’ouverture contraint l’utilisateur à faire un choix cornélien.

Et ce n’est pas la seule limitation, évidemment. Tenez, par exemple, on ne peut pas utiliser iPhoto et Aperture avec iCloud. Là encore, on doit forcément choisir entre l’un ou l’autre. Alors c’est sûr, d’ordinaire, on n’utilise qu’une seul logiciel pour gérer ses photos mais ce n’est pas mon cas : pour consulter mes photos, je préfère en effet passer par iPhoto (beaucoup plus léger au démarrage) tandis que toutes mes retouches passent bien évidemment par Aperture (beaucoup plus complet). Résultat des courses, on se retrouve encore à devoir choisir entre un service ou un autre.

iOS 5, ce que j'en pense

iOS 5 c’est quand même mieux que iOS 4

Passées ces limitations, iOS 5 possède tout de même quelques atouts. Son gros avantage, c’est sans doute sa fluidité. Mon iPad 1 tournait déjà très bien sous iOS 4 mais il tourne encore mieux sous iOS 5. D’ailleurs, cet état de fait nous poussera à nous demander si l’abandon de l’iPhone 3G obéissait vraiment à un impératif technique. Hem, faut-il vraiment poser la question, après tout ?

Ensuite, nous avons aussi les nouveaux outils proposés par la plateforme. Certains peuvent s’avérer très utiles (comme les notifications) tandis que d’autres n’ont pas suscité mon intérêt (comme le Kiosque, Find My Friends ou encore les rappels). Bon, après c’est aussi une question de goût mais j’ai nettement plus accroché à l’intégration de Twitter dans les options de partage ou encore au nouveau clavier virtuel qu’il est possible de déplacer sur l’écran ou encore de séparer en deux. Même chose, la synchronisation par WiFi est très pratique aussi. Tout comme l’intégration des onglets dans Safari ou encore la possibilité d’enregistrer ses pages préférées dans sa liste de lecture, sans oublier le lecteur intégré. L’application Calendriers profitent également de nouveautés intéressantes. En revanche, sur mon iPad 1, la sauvegarde de mes données vers iCloud n’a pas daigné fonctionner.

Puisqu’on parle de nouveaux outils intégrés à iOS 5, sachez que iMessage peut être activé en passant par les paramètres de l’iDevice puis par le menu « Messages ». Cela dit, là encore, cette application ne m’a pas conquis. Notez cependant que là encore, c’est aussi une question de goût et je pense aussi que c’est au quotidien que l’on peut prendre la pleine mesure d’un outil de ce genre.

iOS 5, ce que j'en pense

iOS 5, c’est nul ?

Contrairement à ce que pourrait laisser penser mon article, iOS 5 m’a pas mal enthousiasmé. Certes, la nouvelle version de la plateforme mobile de Cupertino souffre de certaines limites et de certains désagréments, mais elle ne manque pas d’attrait pour autant. N’oublions pas non plus que des correctifs devraient être apportés dans les semaines ou dans les mois qui viennent, il est donc possible que les quelques défauts mentionnés dans cet article soit prochainement corrigés. Dans tous les cas, notez bien qu’il s’agit là de mes premières impressions sur le sujet. Et forcément, ces dernières évolueront peut-être avec le temps.

Et vous alors, vous en pensez quoi ?

Mots-clés appleios 5