iPad : la Smart Cover ne sert à rien (et pire encore)

La présentation de l’iPad 2 a été l’occasion pour Apple de présenter un tout nouvel accessoire top révolutionnaire : la Smart Cover. Cette dernière se présente sous la forme d’une espèce de housse coloré qui vient s’accrocher à la tablette tactile pommée à l’aide de quelques aimants. L’intérêt de la chose étant que cet accessoire sert bien évidemment à protéger l’appareil, mais qu’il peut aussi faire office de support. Sur le papier, forcément, tout est magnifique mais en pratique ce n’est pas toujours le cas. Et si tu veux savoir pourquoi, c’est très simple, il suffit de regarder la démonstration de Sascha Pallenberg…

Quand la Smart Cover s’est retrouvée en tête d’affiche de la dernière Keynote Apple, ma première réaction a été de penser qu’il s’agissait d’un terrible coup de poignard dans le dos des accessoiristes. Après tout, avec un accessoire aussi bien pensé, aussi joli à regarder et aussi facile à utiliser, quel est l’intérêt d’aller acheter des housses, des coques et d’autres trucs ailleurs ? Autant faire au plus simple et s’approvisionner directement à la source. Sans compter qu’une Smart Cover, ce n’est pas un accessoire comme un autre, les amis… Non, c’est un accessoire élaboré et distribué par Apple himself !

En théorie, la Smart Cover semble cumuler les bons points. Elle est jolie, on la trouve dans différents coloris, son fonctionnement est à la fois terriblement original et franchement étonnant, autant dire que ça sent la pomme à plein nez et que ça nous ferait presque oublier ces milliers de sociétés qui ont pourtant bien plus d’expérience et qui profitent, en outre, d’une très bonne réputation. Que voulez-vous, le coeur d’un Geek est infidèle par nature et quand on aime les produits imaginés par Steve Jobs et ses nombreux amis, on a souvent du mal à se montrer objectif.

Sascha Pallenberg, comme tant d’autres, a donc succombé à la tentation et s’est à la fois jeté sur l’iPad 2 et sur sa Smart Cover. Mais voilà, une fois le frisson de la nouveauté passé, notre camarade s’est très vite rendu compte que le nouvel accessoire d’Apple n’était pas si bien pensé que ça. Pire, au lieu de protéger la tablette de la poussière, ce dernier a même tendance à amplifier le phénomène. Il faut dire aussi que la Smart Cover est constituée de nombreuses stries (ce qui lui permet d’ailleurs de prendre différentes positions) et que la poussière a pour habitude de se glisser dans les endroits les plus étroits et les plus inusités.

Résultat des courses, avec cet accessoire, l’iPad 2 est encore plus sale que d’habitude. Et c’est sûr, pour un produit qui est justement censé avoir l’effet inverse, c’est pas joli à voir. La morale de l’histoire, finalement, c’est qu’au lieu de vous jeter sur la Smart Cover, il vaut peut-être mieux attendre que les accessoiristes s’emparent du concept et le déclinent à leur façon. Après tout, ces milliers de petites sociétés qui officient dans l’ombre sauront sans doute éviter cet épineux écueil.

« C’est plus que brillant, c’est génial »