Clicky

iPad Pro : de nouveaux accessoires en attente de validation

L’iPad Pro n’est pas une tablette tout à fait comme les autres. Grâce à son Smart Connector, elle peut en effet se connecter à des périphériques externes et se transformer ainsi en netbook. Seul bémol, Apple semble avoir du mal à valider les produits proposés par les accessoiristes.

Ce connecteur a été inauguré en 2015 avec la toute première tablette tactile professionnelle de la marque californienne.

iPad Pro

Si ces performances n’ont rien d’extraordinaire, il a au moins un atout dans sa manche : il est capable de faire transiter de l’énergie et des données.

Le Smart Connector a du mal à décoller

Grâce à lui, l’iPad Pro est donc capable de se connecter et de communiquer avec la housse-clavier produite par la marque et il permet donc à l’appareil de se transformer rapidement en netbook au gré des envies – et des besoins – de son utilisateur.

Apple n’est d’ailleurs pas le seul à compter une housse-clavier de ce type à son catalogue. Le concept a en effet séduit plusieurs accessoiristes.

Toutefois, le catalogue est extrêmement limité et seul Logitech propose à l’heure actuelle un produit capable de rivaliser pleinement avec l’accessoire mis au point par l’entreprise.

Intrigué, Fast Company a donc contacté plusieurs accessoiristes afin de comprendre pourquoi les fabricants spécialisés sont aussi réticents à mettre sur le marché des produits exploitant ce connecteur si particulier.

Ces derniers ont cité plusieurs raisons pour expliquer leur manque flagrant de motivation.

Un problème de coût et de temps de validation

L’un d’entre eux a ainsi cité le temps de validation des accessoires et les coûts induits par le connecteur. Afin de s’assurer de la bonne tenue des produits commercialisés par les accessoiristes, Apple a en effet pris l’habitude de les passer en revue avant d’en autoriser la commercialisation. Seul problème, les équipes de la firme ne seraient pas des plus réactives et les accessoiristes devraient ainsi souvent attendre plusieurs mois avant d’obtenir leur feu vert.

Pour ne rien arranger, les composants nécessaires à la fabrication de ces accessoires coûtent cher et les stocks sont en plus très limités. Selon un analyste travaillant pour IDC, les délais de livraison de ces composants seraient deux fois plus longs que pour d’autres pièces.

Logitech n’est pas confronté à ces problèmes en raison du partenariat passé entre les deux entreprises et cela complique encore un peu plus la vie des accessoiristes concurrents.

En conséquence, la plupart des fabricants ont choisi de se tourner vers le Bluetooth afin d’économiser de l’argent et de gagner du temps.

Si ce standard n’est pas parfait, il a au moins le mérite d’offrir des coûts de production plus raisonnables et de permettre aux produits de fonctionner sans pour autant être physiquement connectés à l’appareil hôte.

Mots-clés appleipad pro

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.