iPhone 6s, iPad Pro, Apple TV : le résumé du Keynote Apple

Apple vient de tenir une conférence de presse pour présenter ses dernières nouveautés. La firme a enchainé les annonces à un rythme effréné, pour le plus grand bonheur de nos amis croqueurs de pommes. Si vous l’avez loupé, ce n’est pas bien grave car cet article va vous permettre de rattraper votre retard.

La Pomme Croquée n’a pas ménagé ses efforts et elle a ainsi présenté plusieurs produits différents. Si l’iPhone 6s et l’iPhone 6s Plus étaient les stars de la soirée, ils ont effectivement du partager l’affiche avec l’iPad Pro, l’iPad Mini 4 et une nouvelle version de l’Apple TV.

iPhone 6s : image 1

L’iPhone 6s a été la star de la soirée.

Pas mal, non ? Certes, et autant vous prévenir de suite, toutes les dernières rumeurs en date avaient vu juste. Si vous les avez suivies avec attention, alors les quelques lignes qui suivent ne devraient pas vraiment vous surprendre.

iPhone 6s & iPhone 6s Plus

L’iPhone 6s et l’iPhone 6s Plus ressemblent comme deux gouttes d’eau aux modèles précédents. Ils héritent effectivement de leurs lignes, mais également de leur ergonomie et de leurs vilaines languettes en plastique.

Je sais que tout le monde ne sera pas d’accord avec moi mais je trouve qu’elles ne correspondent pas vraiment à l’image que se donne la marque. J’aurais préféré qu’elle s’inspire de ce que propose HTC sur le M9.

Attention cependant car ces terminaux ne sont pas non plus des copies parfaites et ils sont en réalité un peu plus épais que leurs prédécesseurs. Le premier fait 7,1 mm d’épaisseur, contre 7,3 mm pour le second.

Pourquoi une telle différence ? La réponse est simple, l’iPhone 6s et l’iPhone 6s Plus intègrent des capteurs placés derrière la couche tactile. Par leur entremise, ils seront capables de déterminer avec précision la pression exercée par les doigts de l’utilisateur.

Exactement comme ce que propose la Watch avec le Force Touch, en somme.

Sauf que ça s’appelle… le 3D Touch. Apple a prévu pas mal de fonctions intéressantes derrière et il suffira par exemple d’un appui prolongé sur l’icône de la caméra pour voir apparaître un menu contextuel regroupant plusieurs options, dont une pour capturer un selfie. Ca fonctionnera avec toutes les applications natives, bien sûr, et les développeurs auront aussi droit à une API dédiée pour intégrer ce nouveau geste à leurs propres outils.

Envie de lancer le calcul d’un itinéraire ? Pas de problème, il suffira d’appuyer fort sur une adresse. Même chose pour visualiser une image où un contenu spécifique. Il sera aussi possible d’enchainer des gestes et d’afficher par exemple le calendrier à partir d’un SMS pour ensuite créer un nouveau rendez-vous dans la foulée.

Il faut bien l’avouer, la techno est assez bluffante. Elle offre un haut niveau d’interaction et elle pourrait changer la manière dont les croqueurs de pommes utilisent leur iPhone.

Là, tout de suite, c’est beaucoup plus intéressant et ce n’est pas terminé car ces deux téléphones sont aussi équipés d’une nouvelle puce : A9. Elle est épaulée par un co-processeur M9 et elle est 70% plus rapide que la génération précédente. Les nouveaux iPhone seront toujours à l’écoute et ils embarqueront aussi un nouveau lecteur Touch ID deux fois plus rapide.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais Apple a toujours attaché beaucoup d’importance à la photo. L’iPhone 6s et l’iPhone 6s Plus ne dérogent pas à la règle et ils sont ainsi équipés d’un capteur de 12 millions de pixels. Il pourra capter davantage de lumière et il sera moins sensible au bruit.

En d’autres termes, il prendra de plus jolies photos. Pareil pour les vidéos. Il sera même capable de capturer des séquences en 4K. La caméra frontale, elle, atteint les 5 millions de pixels. L’écran pourra s’illuminer au moment de la prise de vue pour faire office de flash.

Voilà pour les grandes lignes. Derrière, le constructeur a aussi renforcé la solidité de ses terminaux en utilisant un nouvel alliage d’aluminium (série 7000) plus résistant aux torsions. Les terminaux passent aussi à la LTE-A (23 bandes prises en charge) et le WiFi sera deux fois plus rapide.

Bon, et le prix dans tout ça ? Tout dépendra du modèle choisi :

Cela ne devrait pas vous surprendre mais ces terminaux se déclineront en plusieurs coloris, et plus précisément en argent, en gris, en or et… en rose. Apple a aussi présenté de nouveaux accessoires. Des coques et des stations d’accueil.

Les pré-commandes démarreront le 12 septembre, pour un lancement programmé le 25 septembre en France, en Allemagne, au Canada, aux USA, au Royaume-Uni et dans deux ou trois autres pays. iOS 9 sera dispo le 16 septembre.

La firme a aussi revu sa grille tarifaire pour iCloud. Les 50 Go seront proposés à 0,99 dollars par mois, contre 2,99 dollars pour les 200 Go ou 10 dollars pour les 1 To. OS X El Capitan sera dispo le 30 septembre.

iPad Pro

L’iPad Pro et son gigantesque écran.

iPad Mini 4 & iPad Pro

Apple a pris l’habitude de renouveler ses tablettes tactiles tous les ans.

Cette fois, les choses sont un peu différentes car la firme a profité de l’événement pour introduire une nouvelle tablette tactile pensée pour les professionnels et pour les sédentaires : l’iPad Pro.

L’appareil se rapproche beaucoup des autres ardoises présentes au catalogue de la marque. Il a droit à une belle coque en aluminium de 6,9 mm d’épaisseur et à des finitions soignées. Son écran atteint les 12,9 pouces, avec une définition de type Retina. Il peut afficher 5,6 millions de pixels et il est à la fois plus rapide et plus lumineux que tous les autres écrans du marché… selon Apple.

Sans surprise, la tablette embarque aussi un lecteur Touch ID. Il sera capable de lire vos empreintes digitales.

L’iPad Pro ne fait aucun compromis sur la puissance de calcul. Il est lui aussi équipé d’une puce A9X deux fois plus performante qu’une puce A8. Même chose pour le GPU, bien entendu qui est même censé être 90% plus rapide que les cartes graphiques intégrées que l’on retrouve dans nos ultrabooks.

L’autonomie devrait atteindre les 10 heures avec une seule charge. Il faudra cependant attendre les premiers benchmarks pour savoir si la promesse est tenue.

On trouve aussi quatre hauts-parleurs placés sur les tranches de l’appareil.

Et pour l’usage ? Le géant américain n’a pas fait les choses à moitié. Les utilisateurs pourront effectivement acheter un stylet et un clavier externe en option pour transformer leur ardoise en bloc note ou en ordinateur portable.

Exactement comme ce que propose Microsoft sur les Surface depuis quelques années en somme.

Le clavier, ou plutôt le Smart Keyboard puisque c’est son nom, sera intégré à une housse de protection et il est censé offrir un confort de frappe similaire à celui d’un clavier traditionnel. Il communiquera avec la tablette grâce à un connecteur magnétique spécial placé sur la tranche de l’appareil. Sympa, mais il ne sera pas possible de modifier l’inclinaison. La housse ne pourra prendre qu’une seule position.

Le stylet, lui, ressemble à… tenez vous bien… un stylet. Il sera commercialisé sous le nom de Apple Pencil et il a été désigné par Jony Ive. Il suffira de retirer le capuchon et de le brancher directement à l’iPad Pro pour le recharger. Derrière, les développeurs pourront jouer avec une API dédiée pour enrichir leurs applications et proposer des fonctions adaptées au stylet… pardon, au Pencil.

Fait intéressant, Apple a invité un représentant de Microsoft à monter sur scène pour faire une démonstration avec la suite Office. C’est clairement une première et Jobs doit certainement se retourner dans sa tombe. Adobe a aussi répondu à l’appel pour faire une démo d’une nouvelle application. Elle permet de faire des retouches rapides et elle tire pleinement parti du multitâche de iOS 9.

Seul bémol, on se sait toujours pas où nous pourrons ranger le stylet. L’iPad Pro sera malheureusement dépourvu de logement dédié.

Ca reste évidemment très prometteur sur le papier mais le bougre ne sera pas donné. Loin de là, même.

  • iPad Pro WiFi – 32 Go : 799 dollars.
  • iPad Pro WiFi – 64 Go : 949 dollars.
  • iPad Pro WiFi – 128 Go : 1 079 dollars.

Le stylet sera proposé à 99 dollars, contre 169 dollars pour la housse clavier. Apple lancera aussi des versions 4G un peu plus tard dans l’année.

L’iPad Pro sera disponible en novembre.

Je ne sais pas si vous vous souvenez du Keynote de la rentrée 2014. Apple avait présenté pas mal de produits à l’époque, dont une nouvelle tablette tactile nomade : l’iPad Mini 3.

Le truc, c’est qu’elle n’apportait pas grand chose de nouveau en dehors du lecteur Touch ID et c’est sans doute pour cette raison que la firme ne lui avait consacré que deux ou trois minutes dans la soirée.

L’iPad Mini 4 n’a pas eu droit à plus d’égard malheureusement. On sait juste qu’il sera proposé à partir de 399 dollars.

Apple TV 2015 : image 1

L’Apple TV se met enfin à jour.

Apple TV

La première version de l’Apple TV a été présentée en mars 2007. La seconde est sortie en 2010 et la troisième en 2012. Le boitier a ensuite eu droit à une mise à jour en janvier 2013 et… plus rien depuis.

Il aura donc fallu attendre la rentrée 2015 pour découvrir la quatrième version du petit media center pommé.

Il ne réinvente pas la roue, bien sûr, et il ressemble ainsi beaucoup à son prédécesseur. Il hérite de ses lignes et de son ergonomie, le tout dans un format un peu plus massif. Le boitier fait effectivement quelques centimètres de plus que celui de la génération précédente.

Pas mal de nouveautés du côté de la fiche technique en revanche. Apple a effectivement opté pour une puce A8 et elle sera en mesure du décoder des flux vidéos en Full HD à la volée, sans effort. Pas de 4K pour le moment en revanche et c’est assez regrettable car ce format devrait se développer dans les années qui viennent.

L’appareil s’accompagne aussi d’une nouvelle télécommande dotée d’une autonomie de trois mois. Elle intègre un pavé tactile et plusieurs boutons pour commander le media center et pour activer Siri. Il sera ainsi possible de piloter l’Apple TV à la voix. On pourra lui demander de trouver des comédies romantiques, par exemple, et même de les trier en fonction de leur popularité.

Siri pourra aussi afficher le nom de tous les acteurs présents dans un film, ou encore les derniers résultats de son équipe de basket préférée.

Dans ce cas, l’assistant pensera même à mettre en pause la lecture du film.

Côté plateforme, Apple a clairement mis le paquet sur les applications et on en a vraiment pour tous les goûts. Netflix répondra à l’appel, bien sûr, mais il ne sera pas le seul. Il faudra aussi compter sur Apple Music, YouTube ou même Hulu pour ne citer que ces noms là.

tvOS se basera sur iOS 9, bien sûr, et il héritera de toutes les fonctions de la plateforme. Il pourra aussi faire tourner des jeux. Crossy Road aura même droit à une adaptation, avec un mode multijoueur en prime.

Harmonix (les créateurs de Guitar Hero) est aussi monté sur scène pour présenter un nouveau titre développé exclusivement pour la nouvelle Apple TV : Beat Sports. Il exploite l’accéléromètre de la télécommande et il propose un gameplay relativement proche de celui de Wii Sport.

On s’en doutait un peu mais Apple a aussi revu à la hausse le prix de vente de son Apple TV. Il faudra ainsi débourser 149 dollars ou 199 dollars pour en profiter, en version 32 Go ou 64 Go.

Lancement prévu fin octobre. tvOS est dispo dès ce soir en version bêta.

Et après ?

Apple a aussi beaucoup évoqué la Watch au début de la conférence de presse. La montre compterait plus de 10 000 applications à présent et Facebook Messenger fera bientôt son entrée sur l’AppStore. GoPro va aussi lancer un outil pour nous permettre de surveiller nos tournages à distance.

On a aussi eu droit à une démo mettant en scène une application médicale assez prometteuse. AirStrip regroupe pas mal de fonctions et elle permettra aux médecins de suivre leurs rendez vous et de garder un oeil sur le dossier de leurs patients.

En marge, Apple a aussi présenté de nouveaux bracelets conçus pour la montre, des bracelets développés en partenariat avec des fabricants du secteur de la mode comme Hermes. La Watch se déclinera aussi en deux nouveaux coloris : or et… or rose.

Ces nouveautés sont disponibles dès à présent. WatchOS 2 sortira le 16 septembre.

Cet article est en cours de rédaction.