iPhone bridés : LG et Samsung ne cautionnent pas les manières d’Apple

Il ne fait pas bon de s’appeler Apple depuis quelques jours. Prise la main dans le sac par GeekBench en cours de semaine dernière, la firme de Cupertino se trouve bien isolée en ce début d’année 2018. Alors que de nombreuses plaintes affluent d’un peu partout et que différentes associations de consommateurs montent tour à tour aux créneaux, voilà que deux de ses principaux concurrents en rajoutent une couche…

LG et Samsung, vers lesquels de nombreux regards se sont tournés juste après l’affaire des iPhone bridés, ont tenu à affirmer publiquement n’avoir jamais eu recours à un retentissement en sous-main des performances de leurs anciens appareils. Les deux firmes coréennes se défendent avec vigueur et indiquent ne partager en rien la vision d’Apple pour le traitement des terminaux les moins récents et celui de leurs batteries.

Samsung et LG ont indiqué ne pas brider leurs anciens mobiles. Pris la main dans le sac, Apple est donc un peu esseulé parmi les constructeurs de premier ordre.

Les deux compagnies se dégagent donc en toute hâte d’une situation fâcheuse qui pourrait aisément éclabousser d’autres acteurs du marché. Des communiqués tout ce qu’il y a de plus clairs sont ainsi de sortie, comme le rapporte notamment PhoneArea.

LG fait dans le sobre, Samsung en fait des caisses…

LG déclare : « Nous ne l’avons jamais fait, nous ne le ferons jamais ! Ce que pensent nos clients nous importe ». Une déclaration sobre et efficace qui contraste un peu avec ce que Samsung a à dire.

La firme indique pour sa part : « La qualité des produits est et sera toujours la priorité numéro une de Samsung Mobile. Nous nous assurons de la durée de vie des batteries des appareils Samsung à travers différentes mesures de sécurité, dont des algorithmes qui gèrent l’autonomie et la charge de la batterie. Nous ne diminuons pas les performances des processeurs au moyen des différentes mises à jour déployées pendant le cycle de vie du téléphone ».

Gageons que les récentes mésaventures de Samsung en matière de batterie, poussent la firme à faire dans la formulation à rallonge.

HTC et Moto également « disculpés »

PhoneArea rappelle par ailleurs qu’en fin de semaine dernière, HTC et Motorola ont elles aussi tenu à préciser leurs positions respectives vis-à-vis du scandale ; indiquant – sans surprise – qu’elles n’avaient pas recours aux méthodes d’Apple pour allonger la durée de vie des batteries.

Reste maintenant à savoir si d’autres marques s’apprêtent elles aussi à se désolidariser des pratiques de la firme à la pomme. La question mérite d’être posée ; d’autant qu’ un silence dans le cas présent pourrait tout à fait être interprété comme un aveu tacite.

Notons qu’Apple propose, pour se faire pardonner, une ristourne de 50 dollars sur le changement des batteries de ses anciens terminaux. Une mesure royale… Pas sûr toutefois qu’elle suffise à maîtriser l’incendie qui fait rage.