iPhone : deux des principaux sous-traitants d’Apple annoncent des résultats en hausse

Après la nouvelle fâcheuse de résultats décevants chez Japan Display, le fournisseur des dalles IPS intégrées à l’iPhone Xr, voilà qui pourrait calmer – partiellement – les craintes des investisseurs vis-à-vis des ventes d’iPhone cuvée 2018. Deux des principaux sous-traitants d’Apple, Hon Hai Precision Industry Co Ltd, alias Foxconn, et TSMC (respectivement chargés de l’assemblage des smartphones de la marque et de la fabrication des puces A12 Bionic) viennent pour leur part d’annoncer des résultats en hausse, laissant ainsi à penser que les derniers iPhone sont peut-être plus appréciés sur le marché que ce qui avait été sous-entendu ces dernières semaines, notamment à Wall Street.

Les deux groupes taïwanais ont en effet levé le voile sur des ventes en hausse de 5,6% en novembre, explique Bloomberg. Des chiffres qui tendent à redistribuer les cartes après la présentation, courant novembre, de résultats atrophiés chez plusieurs autres sous-traitants d’Apple également chargés de la fabrication de pièces pour le trio de nouveaux iPhone.

Sur fond de doutes quant au succès des iPhone Xr, Xs et Xs Max, deux des principaux sous-traitants d’Apple, Foxconn et TSMC, annoncent des résultats en hausse.

Ces annonces de résultats en demi-teinte, avaient notamment conduit le cours des actions Apple à plonger le mois dernier. Il faut dire qu’en dépit d’un chiffre d’affaires record sur son dernier bilan trimestriel, Apple pointait vers des objectifs de fin d’année moins prometteurs que ceux escomptés par les analystes. Un bilan mitigé pour Apple, qui se couplait à l’annonce de baisses de revenus notables chez plusieurs de ses sous-traitants, dont Lumentum Holdings Inc (fabricant de pièces essentielles à la technologie Face ID) et Japan Display, évoqué plus haut.

Apple : un très gros client pour Foxconn et TSMC

Si les annonces de Foxconn et TSMC font office de baromètre de la demande mondiale en iPhone, c’est avant tout parce qu’Apple compte parmi les plus gros clients des deux firmes. D’après les données compilées par Bloomberg, l’assemblage d’iPhone pour le compte d’Apple représente près de la moitié des activités de Foxconn, tandis qu’un cinquième des revenus de TSMC proviennent directement de l’accord signé avec le géant de Cupertino pour la production de ses nouvelles puces A12 Bionic (qui équipent cette année les trois iPhone lancés à la rentrée et durant l’automne, sans distinction).

Notons que les deux groupes ont grand besoin d’Apple pour maintenir leur rang sur le marché… mais à des niveaux différents. D’après le média américain, TSMC compterait en effet sur la production de puces pour « appareils premium » en vue d’atténuer la baisse de régime récemment induite par le ralentissement du marché propre aux puces GPU, largement impacté par la dégringolade du secteur de la cryptomonnaie. Foxconn, pour sa part, se trouve dans une situation plus délicate puisque sa dépendance à Apple est plus forte et que la marque ferait pression sur ses chaînes d’assemblage pour réduire les coûts.

On apprend ainsi que les marges de Foxconn seraient de plus en plus ténues et que ses perspectives d’avenir pourraient s’obscurcir à mesure que la popularité des iPhone sur le marché décroît. « La faiblesse des iPhone [sur le marché] est un problème à long terme pour les chaînes d’approvisionnement asiatiques, y compris les fournisseurs taïwanais et nous avons le sentiment que la demande en iPhone a d’ores et déjà atteint son zénith« , indiquait ainsi Arthur Liao, analyste pour Fubon Securities, dans un rapport pessimiste publié en novembre.

Crédit illustration : Unsplash

Mots-clés appleiphone