iPhone, quand Orange perd l’exclusivité…

La nouvelle a déjà fait le tour de la blogosphère mais comme certains parmi vous se contentent de la Fredzone pour faire leur veille quotidienne, il fallait bien que j’en parle. D’autant plus que la nouvelle est de taille, et qu’on pourrait même dire qu’elle est monumentale. A l’approche des fêtes de Noël, nous venons en effet tout juste d’apprendre que l’iPhone 3G ne sera plus l’exclusivité d’Orange. Et franchement, au risque de paraître vraiment très très méchant, on peut dire que c’est une bonne chose.

iphone

Sincèrement, je n’aime pas France Telecom et encore moins sa filiale Orange. Que l’on soit un particulier ou bien un professionnel, il est très difficile d’obtenir satisfaction auprès de leur hotline. Et d’ailleurs, je me dois de préciser que c’est un problème national : dans la mesure où de plus en plus de prestataires sous-traitent leur activité, il devient très difficile d’avoir quelqu’un d’informé en ligne. Aussi, lorsque j’ai appris qu’il y avait de fortes chances qu’Orange perde l’exclusivité de l’iPhone 3G, je n’ai pas pu résister à l’envie de sabrer le champagne, mais avec un verre de vin rouge (les bulles ne s’accordent pas avec mon teint délicat).

C’est donc le grand Conseil de la Concurrence (inconnu dans mon bataillon) qui a décidé de briser l’accord d’exclusivité entre Orange et Apple. Selon eux, cette atroce exclusivité (qui doit d’ailleurs aller jusqu’à faire pleurer les enfants sibériens) s’avère nuisible à un marché déjà rigide, adepte d’une dynamique de l’immobilisme qui ne sied guère aux pauvres consommateurs que nous sommes. Au passage, ce n’est pas la peine de relire ma dernière phrase puisque je l’ai écrite sous l’emprise de l’alcool.

Moralité, Orange va faire appel afin d’essayer de contrer cette décision qui leur donne un peu envie de se faire dessus. Pour obtenir plus d’informations, je vous suggère de vous reporter à l’article de 01Net ou bien à celui de MacGeneration, qui complètent parfaitement cette information. En ce qui me concerne, rien ne pourra m’empêcher de me servir un second verre. Après tout, des nouvelles comme celle-là, il n’en pleut pas tous les jours.

Et puis l’alcool, ça conserve, non ?

Note : Christophe, si tu me lis, il faut vraiment que tu attendes afin de changer ton portable…