Ipswich : le mystère des comptines d’enfant a été résolu

Ipswitch a été en proie pendant plusieurs semaines à d’étranges phénomènes. Des chants d’enfants résonnaient en effet régulièrement en plein milieu de la nuit, sans la moindre explication. Le mystère a finalement été résolu, et il n’a rien à voir avec d’obscurs fantômes.

Pendant près d’un an, une habitante de Bramford Road et ses deux enfants ont été réveillés presque toutes les nuits avec une étrange comptine américaine : « It’s raining, It’s pouring ».

ipswitch

Au début, la famille britannique a pensé à une simple farce ou à un voisin trop bruyant, mais elle a très vite réalisé que ce n’était pas le cas.

Une comptine qui résonnait en pleine nuit

Semaine après semaine, mois après mois, la comptine continuait de se faire entendre, sans la moindre explication rationnelle.

Une nuit comme toutes les autres, les voix d’enfants ont retenti dans la nuit. La fois de trop. La mère de famille a pris son téléphone et elle a appelé l’équipe d’astreinte de la municipalité pour lui demander d’intervenir. D’après elle, le son venait de quelques rues plus loin.

Les agents de la ville sont rapidement intervenus sur place. Les voix glaçantes ne s’étaient pas encore tues et ils ont donc pu remonter à la source de l’étrange musique.

Contre toute attente, l’équipe d’astreinte a alors réalisé que la comptine venait en réalité d’un local industriel situé dans un quartier voisin, et plus précisément d’un haut-parleur accroché sur la devanture de l’établissement.

Un système de sécurité mal réglé

Le lendemain matin, les agents sont revenus sur les lieux et un employé de l’entreprise leur a alors indiqué que cette comptine était en réalité… un système de dissuasion déployé à l’attention des éventuels voleurs :

La chanson était en effet censée dissuader les voleurs tentant de pénétrer sur la propriété. Elle était conçue à la base pour être uniquement audible des personnes résident sur place, mais un mauvais réglage a été appliqué au volume du haut-parleur principal.

En outre, le système était entièrement piloté par des détecteurs de mouvements installés à des endroits stratégiques, des détecteurs un peu plus trop sensibles visiblement. D’après un représentant de l’entreprise, le système de sécurité était en effet déclenché… par le passage d’araignées devant les capteurs déployés dans le bâtiment.

Depuis, l’entreprise a corrigé son erreur et elle a procédé à plusieurs tests afin de s’assurer que le problème ne se reproduise pas. Nul doute que les riverains seront ravis de l’apprendre.

Mots-clés insolite