Iron Man dans la vraie vie grâce à Yves Rossy

Yves Rossy, un Suisse âgé de cinquante-neuf ans, vient de réaliser un nouvel exploit avec le lancement des Jetpacks. Équipé d’une aile en fibre de carbone munie de réacteurs, permettant d’atteindre une vitesse de trois cents kilomètres à l’heure, il défie les lois de la gravité. Sa combinaison de vol, façonnée sur mesure, pèse près de cinquante-cinq kilos. Une invention raffinée qui n’a « qu’un altimètre pour la sécurité et une minuscule commande des gaz pour contrôler la vitesse ».

Pour avoir suffisamment de hauteur, les lancements sont effectués depuis un hélicoptère ou un avion. Cette fois-ci, « Iron Man » a décollé d’une rampe de lancement placée en haut d’une montagne avant de voler à une vitesse de cent cinquante kilomètres à l’heure, à travers les Fjords de Romsdalen, en Norvège. C’est impressionnant, mais les risques sont très élevés.

Jetman

En 2013, Vince Reffet et Fred Fugen sont devenus les protégés de Rossy. Ils ont formé une équipe de trois pilotes de l’extrême en réalisant des vols à sensation forte, donnant l’impression de faire un saut dans le futur.

Un concept inspiré des oiseaux

Un film documentaire intitulé « The Jetman Story » est actuellement en cours de production et sera bientôt disponible sur leur site. Dans la bande-annonce de quatre minutes, le trio s’élance d’une falaise, réalisant un décollage sensationnel du sol.

On peut les voir former une boucle devant le célèbre mur de troll de Norvège, le plus haut mur vertical des montagnes d’Europe.

Le film raconte la progression de Rossy durant ses « vingt-cinq ans de recherche, vingt-quatre mois de planification et vingt-cinq jours passés sur le terrain et dans les airs ». Ce pilote passionné a toujours consacré tout son temps libre au vol et l’a expérimenté sous toutes les formes. Maintenant, au lieu de piloter des avions, il préfère se propulser dans les cieux.

Un exploit qui mérite récompense

Le Jetman est un concept biomimétique inspiré des oiseaux. Les quatre mini-réacteurs de modèles réduits déposés dans l’aile sont démarrés en vol et le pilote dispose d’une manette de gaz dans une main et un bouton pour la radio dans l’autre.

En avril 2008, les ailes ont été exposées à la trente-cinquième « Exposition des Inventions » de Genève. Ensuite, Yves Rossy a été récompensé par la Toison d’Or de l’aventurier en 2009 lors du festival « Écrans de l’aventure » à Dijon.

Depuis, ses ailes ont permis d’accomplir plus de trente vols réussis. L’inventeur estime qu’il s’agit d’un premier pas vers le vol autonome. Toutefois, il faut faire la différence entre « autonomie de contrôle » et « autonomie humaine ».

En 2014, le Jetman a déménagé ses opérations à Dubaï en établissant la marque Jetman Dubai.

Crédits Image : YouTube