Israël ne compte pas envoyer d’autre vaisseau sur la Lune pour le moment

SpaceIL, l’organisation israélienne à but non lucratif, a annoncé son intention d’abandonner ses plans de lancement d’un deuxième vaisseau vers la Lune après l’échec de sa première mission au début du printemps.

La société avait pourtant annoncé qu’elle tenterait une deuxième fois d’atterrir sur la Lune. Mais un tweet publié sur son compte Twitter officiel indique que SpaceIL a complètement revu ses projets.

JAXA Lune

Crédits Pixabay

Désormais elle veut construire le vaisseau spatial Beresheet 2 pour un objectif différent.

Israël abandonne sa seconde mission vers la Lune

Le premier Beresheet avait réussi à se mettre en orbite autour de la Lune le 11 avril dernier, mais le vaisseau avait échoué dans sa tentative d’atterrissage quelques instants à peine avant qu’il n’atteigne la surface lunaire. « Selon une enquête préliminaire sur la manœuvre d’atterrissage de la navette israélienne Beresheet, il semblerait qu’une commande manuelle ait été entrée dans l’ordinateur de la navette spatiale », a déclaré SpaceIL dans un communiqué. « Cela a entraîné une réaction en chaîne dans l’engin spatial, au cours de laquelle le moteur principal s’est éteint, et n’a pas pu se réactiver. »

Malgré cet atterrissage raté, SpaceIL a qualifié sa mission d’avril de « voyage réussi et sans précédent », ajoutant que « tenter de répéter un voyage sur la Lune n’était pas un défi suffisamment important », rapporte l’agence Associated Press.

« Cette fois, nous n’irons pas sur la lune. Le voyage de Beresheet sur la Lune était déjà considéré comme un succès et un voyage record. Au lieu de cela, nous rechercherons un autre objectif important pour Beresheet 2.0. Plus de détails suivront… », a déclaré SpaceIL dans son tweet.

L’intérêt pour l’exploration de la Lune demeure toujours fort

Si SpaceIL abandonne pour le moment sa mission d’atterrissage sur la Lune, d’autres groupes privés par contre continuent de préparer leurs missions d’atterrissage sur la Lune prévues pour 2020. C’est le cas notamment des sociétés telles que iSpace au Japon et Astrobotic basée à Pittsburgh.

La NASA a également sélectionné deux sociétés supplémentaires pour envoyer des atterrisseurs robotiques sur la Lune – Orbit Beyond et Intuitive Machines. Leur objectif sera d’aider l’agence à approfondir ses recherches sur la surface lunaire.

Mots-clés lune