Italie : des empreintes humaines vieilles de 14 000 ans ont été retrouvées dans une grotte

Des chercheurs ont retrouvé les traces du passage d’un groupe de cinq personnes dans une grotte située dans le nord de l’Italie. Selon les études, les individus auraient vécu durant le Paléolithique Supérieur, il y a 14 000 ans.

Grâce à une centaine d’empreintes retrouvées sur les lieux, les scientifiques ont pu reconstituer avec beaucoup de précision le déroulement de l’histoire. Pour ce faire, ils ont utilisé des techniques modernes comme le balayage laser, la géochimie, les analyses de sédiments, l’archéobotanique ainsi que la modélisation 3D.

empreinte

Crédits Pixabay

Appelée Grota della Bàsura, la fameuse grotte abritait en totalité 180 empreintes humaines ainsi que des restes de bâtons de pin brûlés. Ces branches de pin ont probablement servi d’éclairage pour illuminer le chemin.

Des traces très révélatrices

Durant leurs investigations, les chercheurs ont constaté que le plafond de la grotte Grota della Bàsura était très bas. La hauteur ne dépassait en effet pas les 80 cm. La nature des empreintes suggère que les occupants de la caverne devaient s’y déplacer en rampant, plus précisément en position accroupie.

Les chercheurs ont découvert des traces de mains et de genoux sur le sol en argile. Les empreintes laissées par les cinq individus révèlent également qu’ils étaient pieds nus et ne portaient sûrement pas de vêtements.

Mais ce n’est pas tout, car en étudiant les traces de plus près, les scientifiques ont pu déterminer que le groupe était constitué de deux adultes, deux fillettes de 3 et 6 ans, et d’un préadolescent de 8 à 11 ans.

Une découverte déjà connue

Il s’agit d’une découverte vraiment incroyable, bien que cela fait près de 70 ans que les chercheurs se doutaient que la grotte de Grota della Bàsura servait d’abris pour des humains dans l’âge de pierre.

Comme l’explique Matthew Bennett, professeur de sciences de l’environnement et de géographie à l’Université de Bournemouth, retrouver des traces d’anciens hommes explorant une grotte n’est plus une chose nouvelle pour la science.

Le Pr Bennett dévoile également qu’il est fréquent de voir des empreintes d’enfants associées à celles des adultes issues du Paléolithique Supérieur. Le chercheur a ensuite ajouté que l’effectif des enfants devait être plus élevé que celui des adultes durant cette période. Les recherches continuent pour essayer d’en savoir plus.

Mots-clés paléontologie