Clicky

Ivre, il arrête une Google Car parce qu’elle roule trop lentement

Google a été un des premiers constructeurs à lancer des véhicules autonomes et ses voitures sans chauffeur sillonnent désormais les routes californiennes. Oui et il faut croire que ce n’est pas du goût de tout le monde car un motard de la police a arrêté jeudi dernier une de ces voitures pour excès de… lenteur. Et non, ce n’est pas du tout une plaisanterie.

Les Google Cars ont été inventées par un certain Sebastian Thrun et il est possible que ce nom ne vous soit pas totalement inconnu. C’est parfaitement logique puisqu’il a fondé le Google X Lab et il est aussi le directeur du SAIL, pour Stanford Artificial Intelligence Laboratory.

Arrestation Google Car

Une Google Car a été arrêtée par un motard de la police pour excès de lenteur. Pas mal, non ?

Il a commencé à faire parler de lui en 2005 en remportant le DARPA Grand Challenge grâce à un véhicule entièrement robotisé.

Les Google Cars sont autorisées à rouler sur les routes de la Californie depuis cet été

Google a annoncé son système de pilotage automatique en octobre 2010. La firme l’a installé sur une dizaine de véhicules différents et ils ont parcouru plus de 800 000 kilomètres à ce jour sans jamais provoquer le moindre accident.

L’Etat Californien a donc autorisé la firme a faire rouler ses véhicules sur les routes cet été.

Jusqu’à présent, tout s’est bien passé et les Google Cars n’ont écrasé personne. Formidable, mais il faut croire que tout n’est pas parfait pour autant car un motard de la police a arrêté un de ces véhicules hier dans la Silicon Valley, en Californie.

Comme indiqué un peu plus haut, le policier a effectivement estimé que le véhicule roulait trop lentement et qu’il représentait ainsi un risque pour les autres conducteurs.

D’après les informations dont on dispose, l’agent est intervenu après avoir remarqué la présence d’un embouteillage sur un axe habituellement peu emprunté. Il a donc remonté la file et il s’est rendu compte que le blocage était provoqué par un véhicule autonome de Google qui roulait à 38 km/h alors que la vitesse maximale autorisée était de 56 km/h.

Et tout le problème est là finalement car le comportement du véhicule n’enfreignait pas la loi.

Google a tout de même pris les choses avec philosophie et avec un brin d’humour, en indiquant que les humains ne doivent pas souvent se faire arrêter pour ce motif. Il a malheureusement raison.

Mots-clés fungoogleinsolite

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.