Jailbreak PS3 : Sony va obtenir les adresses IP de tous les internautes concernés

Incroyable. Sony est en colère et compte bien faire de GeoHot un exemple. D’un certain sens, on peut même dire que la firme semble appliquer la stratégie du rouleau compresseur. Même qu’elle vient de remporter une nouvelle victoire puisque la justice américaines l’a autorisé à collecter toutes les adresses IP des internautes qui se sont connectés au site de GeoHot depuis janvier 2009 ! Rassure toi cependant car cela ne concerne que les personnes vivant aux Etats-Unis…

Et ce n’est pas tout car cette décision ne concerne pas uniquement le site de GeoHot. En réalité, Sony va pouvoir récupérer les adresses IP de tous ceux qui ont visionné ses vidéos sur YouTube ou qui ont eu le malheur de tailler le bout de gras avec lui sur Twitter. Oui, vous avez bien lu, si vous vivez sur le territoire américain et que vous avez eu le malheur de regarder une de ses vidéos sur YouTube, alors votre adresse IP sera relevée par Sony. Au passage, on notera que cette décision de justice vaut également pour l’ancien blog de notre jeune pirate…

La question que beaucoup de gens se posent, bien sûr, c’est de savoir ce que va faire Sony de toutes ces données. Autant rassurer tout de suite nos compatriotes exilés sur le territoire américain, les avocats du constructeur nippon n’iront pas forcément toquer à la porte des millions de personnes à être passés sur le site de notre jeune pirate. En revanche, ces données seront sans doute utilisées dans le cadre du procès qui opposera Sony à GeoHot.

Et finalement, c’est ce dernier qui devrait commencer à s’inquiéter. Car si Sony parvient à prouver que c’est lui, et seulement lui, qui se trouve à l’origine du jailbreak de la PlayStation 3, autant dire qu’il risque de prendre très cher. Et s’il perd ce procès, autant dire que les dommages et intérêts se calculeront sans doute en millions de dollars.

Quoi qu’il en soit, GeoHot semble rester fidèle à lui-même et cette histoire ne semble pas avoir entaché sa bonne humeur. Preuve en est, notre jeune pirate a récemment acheté… un Sony Ericsson Xperia Play. Et d’après les dernières rumeurs en date, il semblerait que ce ne soit pas forcément pour jouer durant son procès. Non, il se pourrait même que ses intentions soient nettement moins nobles. Mais là, autant dire qu’il court peu de risques puisque le rooting et le jailbreaking sont autorisés aux Etats-Unis depuis quelques mois maintenant.