Le Japon va passer aux livraisons par drones et camions autonomes

Les machines et l’intelligence artificielle gagnent de plus en plus de terrain. Le mois  prochain, le Japon va ainsi voter une nouvelle loi qui autorisera les services de livraison par drones ainsi que la circulation des camions autonomes sur ses routes d’ici les prochaines années. Selon Reuters, cette nouvelle législation a pour but de résoudre durablement le manque de main-d’œuvre au Pays du Soleil levant suite à une importante crise démographique.

Les autorisations devraient être finalisées d’ici trois ans pour les drones et cinq ans pour les camions autonomes. Le gouvernement assure que le but n’est pas de remplacer les coursiers humains, mais plutôt de les épauler dans leurs tâches. En attendant, les dirigeants du pays envisagent d’instaurer des « bacs à sable législatifs » pour que les entreprises puissent tester librement ces technologies.

Japon Livraison

De nombreux autres projets liés à l’intelligence artificielle sont également en cours. C’est avec résolution que le Japon s’engage vers un futur encore plus high-tech qu’aujourd’hui.

Solutionner un problème urgent

Cette nouvelle stratégie du Japon est fortement liée au vieillissement de sa population. L’archipel manque cruellement de mains-d’œuvre dans le secteur de la livraison. C’est en tout cas le problème que rencontrent des sociétés comme Yamato Holdings Co.

Il s’agit de la principale entreprise de livraison au pays et elle a dû prendre une décision radicale pour s’éviter des pertes d’argent colossales.

Le leader des services d’expédition s’est en effet vu contraint de réduire le nombre de colis à distribuer, mais aussi d’augmenter ses tarifs car elle manque de personnel. Utiliser des drones et/ou des véhicules autonomes apparaît ainsi comme la meilleure solution pour soutenir ce genre d’activité.

Ce n’est que le début pour le Japon

Le Japon a décidé de miser sur l’intelligence artificielle pour pallier à ce problème, mais aussi à tous ceux qui pourraient se manifester à l’avenir. Selon des membres du gouvernement, un autre objectif serait de parvenir à mettre le Big Data et l’intelligence artificielle au service de la médecine, et des diagnostics médicaux pour être plus précis.

Le but est d’améliorer l’espérance de vie de la population.

L’utilisation du Big Data et de l’intelligence artificielle devrait également permettre « […] de révolutionner les transports, de moderniser les chaînes de production ainsi que les infrastructures, et d’utiliser la technologie financière. »

Mots-clés japon