Clicky

Quand Jeff Bezos demande à un journaliste de regarde une émission de 1975 avant son interview

Wired permettra désormais d’avoir plus d’informations sur Blue Origin, la compagnie de vols spatiaux privée de Jeff Bezos. Toutefois, le PDG d’Amazon a posé une condition sine qua non au journaliste de Wired avant que celui-ci ne songe à l’interviewer sur l’agence spatiale privée.

Il devait visionner une émission de télévision de 1975. Cette émission, en noir et blanc et qui contenait une interview, était considérée comme perdue jusqu’à très récemment.

Dans cette émission télévisée, on voyait le physicien O’Neill et le célèbre auteur de science-fiction Isaac Asimov. C’était une émission spéciale dans laquelle les deux hommes discutaient du besoin de l’humanité de quitter la Terre. O’Neill est une figure qui a toujours influencé Bezos dans ses projets.

Il a tellement cru au physicien qu’il a déclaré dans le livre « The Space Barons » de Christian Davenport, «  L’espace, dernière frontière, retrouvez-moi là-bas ! »

Bezos croit dur comme fer que les humains sont voués à quitter la Terre

L’émission spéciale de PBS de 1975 a récemment été retrouvée par le Space Studies Institute, un institut fondé par O’Neill. L’un des employés l’aurait découvert « dans une boîte froissée dans le fond sombre d’un casier de stockage dans le New Jersey. »

Cependant, si Jeff Bezos a renvoyé le journaliste vers cette vieille émission, c’est avant tout pour que celui-ci comprenne mieux les objectifs et les motivations de Blue Origin.

De même, il faut savoir que le milliardaire a une « certitude croissante » dans le fait que l’humanité doit s’étendre au-delà de la Terre.

Blue Origin, plus important qu’Amazon aux yeux de Bezos

D’une manière générale, Bezos s’est toujours intéressé à la vie spatiale.

Pour preuve, il a créé Alexa pour se rapprocher de l’ordinateur de Star Trek. Ce n’est pas tout, Jeff Bezos considère son entreprise spatiale comme étant la plus importante de ses sociétés, bien plus qu’Amazon ou même que le Washington Post.

Chaque année, Bezos vend ainsi 1 milliard de dollars d’actions Amazon rien que pour financer les opérations de Blue Origin. Cependant, si O’Neill a été la voix qui a fait tourner Bezos vers les étoiles, Elon Musk aussi a été inspiré par l’un des hommes figurant dans l’interview de 1975, à savoir l’auteur de science-fiction Isaac Asimov.

En termes de vision futuriste, le Blue Origin de Jeff Bezos a beau rivaliser avec le SpaceX d’Elon Musk, les visions des deux dirigeants ne sont finalement pas si éloignées.

Mots-clés blue origin

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !