Clicky

Jeff Bezos aime beaucoup les robots géants

Jeff Bezos a toujours eu le sens du spectacle et il l’a prouvé une nouvelle fois la semaine dernière en se mettant aux commandes d’un mecha. Le fondateur d’Amazon n’a d’ailleurs pas hésité à se comparer à la magnifique et tempétueuse Sigourney Weaver dans Alien 2. Pas de doute, en plus d’avoir le sens du spectacle, l’homme a aussi le sens de la formule.

Jeff Bezos n’a pas eu la vie facile. Abandonné par son père à la naissance, il a été en partie élevé par une mère adolescente avant d’être adopté par Miguel Bezos, un immigré cubain installé aux États-Unis depuis ses quinze ans.

Robot Bezos

C’est bien Jeff Bezos qui se trouve dans ce robot.

Après avoir bouclé son cycle secondaire, il a obtenu un diplôme à l’Université de Princeton dans les années 80 et il a ensuite travaillé dans plusieurs entreprises de Wall Street.

Jeff Bezos se passionne depuis longtemps pour la robotique

L’homme a commencé à s’intéresser au commerce en ligne quelques années plus tard et il a fondé Amazon dans la foulée. La suite de l’histoire, vous la connaissez sans doute aussi bien que moi. Le site a rencontré un immense succès et il a fini par devenir la plus grande plateforme de vente en ligne du monde avec un chiffre d’affaires annuel se comptant en plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Jeff Bezos a beaucoup diversifié ses activités ces dernières années.

Il a en effet racheté plusieurs sites (IMDB, Alexa, Audible) et il a aussi signé un gros chèque pour mettre la main sur le célèbre Washington Post. En parallèle, il a aussi fondé Blue Origin, une entreprise spécialisée dans les voyages spatiaux. Cette expérience l’a aussi amené à s’intéresser au secteur de la robotique.

En parallèle, l’homme organise aussi chaque année une conférence de presse privée consacrée à l’apprentissage machine, à l’automatisme et à la robotique : MARS. La dernière édition a eu lieu la semaine dernière et le patron d’Amazon a profité de l’occasion pour faire la démonstration d’un robot géant développé par Hankook Mirae Technology : METHOD-2.

Ce nom ne doit pas vous être totalement inconnu et c’est bien normal, car il a été évoqué en décembre dernier par Andy.

Une démonstration en comité restreint

METHOD-2 n’est pas un robot comme les autres et il vient ainsi se ranger dans la catégorie des mechas. Il n’est donc pas autonome et il a impérativement besoin d’un opérateur pour pouvoir fonctionner. La machine intègre en effet un habitacle sécurisé dans lequel le pilote pourra venir se glisser.

Le robot fait environ deux fois la taille d’un être humain et il pèse un peu plus de 1,5 tonne. Les deux bras de la machine pèsent chacun 130 kg et la compagnie a dépensé un peu plus de 242 milliards de wons pour la fabriquer, soit quelque chose comme 191 millions d’euros.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, METHOD-2 n’a pas été fabriqué pour tuer des xénomorphes. En réalité, cette machine se destine à une utilisation industrielle et elle permettra ainsi aux ouvriers et aux manutentionnaires de soulever et de déplacer de lourdes charges.

Du moins lorsqu’elle sera prête. Le robot n’est effectivement pas encore finalisé et c’est d’ailleurs ce qui ressort de cette vidéo. On peut effectivement voir que la machine est maintenue par deux câbles qui étaient aussi présents durant les démonstrations précédentes. À croire que la machine n’a pas encore trouvé son équilibre.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.