JFK aurait bien été tué par Lee Harvey Oswald

JFK a fait l’objet de plusieurs enquêtes ces dernières décennies. Elles ont conclu que le 35e Président des États-Unis a été assassiné le 22 novembre 1963 par un tireur isolé du nom de Lee Harvey Oswald.

Toutefois, les théories de conspiration sont nombreuses et elles estiment qu’il y a eu au moins deux tireurs. La revue Heliyon ne semble cependant pas de cet avis et elle a ainsi publié cette semaine les conclusions de l’autopsie officielle menée sur sa dépouille, des conclusions démontrant que le Président aurait été blessé par des balles provenant du même type de fusil que celui de Lee Harvey Oswald.

Le cortège présidentiel traversait le Dealey Plaza, à Dallas, lorsque les balles ont retenti. Oswald a été arrêté juste après la fusillade. Il aurait donc tiré sur le Président depuis le Texas School Book Depository.

Les fichiers déclassifiés sur JFK permettront, peut-être, d’éclaircir les mystères qui planent sur son assassinat. Nicholas Nalli, un chercheur senior chez I M Systems Group Inc, en a profité pour mener son enquête.

Une vidéo de 8 secondes très pertinente

Il y a 55 ans, les Texans attendaient impatiemment le passage du cortège présidentiel. Parmi eux se trouvait Abraham Zapruder qui avait prévu de filmer cet évènement avec une caméra 8mm. Avec son appareil, il a enregistré 8 secondes de vidéo qui montrent le moment où une balle a touché la tête de Kennedy.

On y voit que la tête est propulsée vers l’arrière, puis vers la gauche. Selon Nalli, ce mouvement a été provoqué par un effet de recul. Il a analysé les images qui prouvent que Kennedy aurait reçu une balle, derrière sa tête.

Une enquête basée sur les calculs quantitatifs et la physique

D’après les analyses du chercheur, les blessures à la tête de JFK auraient été causées par un fusil militaire à haute énergie, comme celui d’Oswald.

Selon Nalli, les réactions du président le prouvent. Cette conclusion fut appuyée par des calculs quantitatifs et des analyses physiques. Il a pris en compte la scène du crime, la masse de la balle, sa vitesse et son diamètre.

Nicolas Nalli n’approuve pas les théories de conspiration qui affirment que la balle mortelle ne provient pas de l’arme d’Oswald. Certains affirment même que le tir mortel proviendrait d’une butte herbeuse.

Dans tous les cas, le débat sur l’assassinat de John F Kennedy reste ouvert tant chaque partisan campe solidement sur sa théorie sur le sujet.