JUUL dans le collimateur de la FDA après avoir déclaré que ses e-cigarettes étaient plus sures que les cigarettes classiques

La FDA ou Food and Drug Administration a annoncé la semaine du 9 septembre dernier qu’elle avait averti la société de cigarettes électroniques JUUL. L’avertissement concerne les pratiques commerciales de l’entreprise et le fait de présenter ses produits comme étant moins dangereux que les cigarettes traditionnelles.

La FDA menace ainsi la société JUUL de faire retirer ses articles de la vente si elle ne se conforme pas à l’enquête de l’agence.

Crédits Pixabay

La lettre adressée à Kevin Burns, le PDG de JUUL, fait suite à des audiences auprès du Congrès plus tôt cette année. L’entreprise était accusée de commercialiser ses produits auprès des enfants en disant qu’ils étaient totalement sûrs et étaient une alternative moins dangereuse que les cigarettes. Selon la FDA, JUUL n’est pas autorisée à déclarer cela.

La FDA met aussi l’accent sur le message publié par Burns sur le site web de la compagnie qui stipule que le système utilisé dans leurs e-cigarettes est équipé d’un régulateur de température pour chauffer la nicotine liquide et donner la satisfaction voulue au fumeur sans la combustion et les dangers qui y sont associés.

La FDA accuse

Ned Sharpless, commissaire par intérim de la FDA, a déclaré que selon la loi, avant de dire qu’un produit à base de tabac présente des risques réduits, les sociétés doivent le démontrer avec des preuves scientifiques. D’après lui, JUUL a ignoré la loi et a déclaré que ses produits étaient moins dangereux que les cigarettes classiques, et ceci dans des écoles, à de jeunes Américains.

Sharpless a aussi ajouté que plusieurs problèmes liés aux pratiques de diffusion et de marketing de JUUL ont été dévoilés lors des récentes auditions devant le Congrès.

Une campagne illégale

Durant les auditions devant le Congrès en juillet de cette année, des adolescents ont témoigné en disant que des représentants de JUUL étaient venus dans une classe de troisième en avril 2018. Ces derniers auraient qualifié leurs produits de totalement sans danger tout en disant qu’ils ne cherchaient pas à avoir les étudiants comme clients.

A part les témoignages des adolescents, une enquête sur le système de marketing de JUUL a aussi mis en évidence des publicités qui semblent viser les jeunes, surtout en utilisant de jeunes modèles. Il y aussi les pubs pour des produits avec des saveurs de fruit. Selon la FDA, cette dernière tactique est utilisée pour attirer plus d’enfants.

En tout cas, concernant l’avertissement récemment donné par la FDA, l’agence attend que JUUL fournisse des réponses dans les 15 jours ouvrables. Ces réponses devront inclure des plans pour corriger les violations de la loi, et aussi des propositions de mesures préventives afin de se conformer à la loi sur la nourriture, les médicaments et les produits cosmétiques.

Mots-clés e-cigaretteJuul