K-City, la ville dédiée aux tests de voitures autonomes

Les États-Unis ont créé la M-City. Le Japon possède la J-Town. Récemment, la Corée du Sud a inauguré la K-City. Annoncée en mai 2017, c’est une ville artificielle de 320.000 m², ce qui fait d’elle la plus grande cité dédiée à la voiture autonome au monde.

L’ouvrage aurait coûté environ dix-sept millions de dollars. Il est localisé à une heure de route de Séoul, dans la ville de Hwaseong.

K-City a été conçu pour tester les voitures autonomes et connectées. C’est le fruit d’un partenariat entre Korea Transportation Safety Authority (KOTSA), l’autorité en charge des transports de la Corée du Sud, et Samsung, le géant coréen de la technologie. L’entreprise s’occupera de la mise en place de la 5G et de la 4G, ainsi que du Vehicle-to-Everything (V2X).

Ces réseaux de communication permettront aux véhicules d’être reliés entre eux. Les voitures autonomes seront également connectées à toutes les infrastructures routières à travers des applications de sécurité et de gestion du trafic.

K-City peut reproduire trente-cinq conditions de circulation

Cinq environnements d’essai y sont aménagés : une autoroute, une rue de centre-ville, une route de banlieue, un parc de stationnement et des installations communautaires.

Le site peut également simuler des barrières de péage, des tunnels, des intersections, des chantiers de construction, des passages à niveau, des nids-de-poule, des rues étroites, des pistes cyclables, ainsi que vingt-huit autres conditions de circulation différentes.

Les entreprises, les universités, les centres de recherche qui souhaiteront y effectuer des études associées aux voitures autonomes et connectées seront les bienvenus.

Accélérer l’avènement de l’ère de la conduite autonome

Cette zone urbaine est la première ville-laboratoire d’essais de véhicule autonome basée sur le réseau 5G. « En construisant différents réseaux de télécommunications – notamment les réseaux 5G, 4G et V2X – dans un même lieu, K-City fournira des expériences concrètes de conduite autonome pour les particuliers et les entreprises du secteur », a expliqué Byung Yoon Kwon, le directeur de la KOTSA.

« Cet environnement ouvert devrait servir de laboratoire d’innovation unique pour les partenaires de l’industrie, ce qui finira par accélérer l’avènement de l’ère de la conduite autonome », a-t-il ajouté.