Clicky

Kalaca Skull, l’homme qui a fait couper son nez et ses oreilles pour devenir un crâne

Il s’appelle Eric Yeiner Hincapé Ramirez alias Kalaca Skull, il est tatoueur et du haut de ses 22 ans, il a réalisé son rêve de devenir un squelette vivant. Pour y arriver, ce Colombien n’a pas eu peur de se charcuter entièrement le visage. Durant ces deux dernières années, il a subi de nombreuses chirurgies esthétiques qui lui ont permis de ressembler à un crâne.

Parmi les opérations dangereuses qu’il a réalisées sur son corps, on peut citer notamment celle où il s’est fait retirer la moitié inférieure du nez et une autre où il s’est fait enlever les oreilles. Comme si cela n’était pas suffisant, il a également subi une opération consistant à lui fendre la langue en deux.

Kalaca Skull s’est aussi fait tatouer le visage à l’encre noire en dessinant les traits de son crâne, ceux de ses orbites et celles de ses dents.

Une fascination pour les squelettes et les crânes

Pour la plupart des gens, le choix de Kalaca Skull est incompréhensible. Le jeune homme a tenu à faire savoir que c’était son choix personnel et qu’il l’assumait entièrement. D’après lui, au lieu de le critiquer, les gens devraient le laisser vivre de la façon qu’il a choisi.

« Les modifications de mon corps sont une décision personnelle et ne devraient pas être jugées. C’est comme juger une femme pour ses implants mammaires ou fessiers. Pour moi, un crâne c’est aussi important. C’est comme ma sœur ou un membre de ma famille, j’y suis très attaché. » a-t-il-expliqué.

Une transformation qui n’est pas du goût de tout le monde

Autant Kalaca Skull est fier de sa transformation, autant les gens de son entourage le voient d’un très mauvais œil.

Son physique est tellement atypique qu’il a même fait la Une des médias colombiens. Pour accroitre sa notoriété, Kalaca poste régulièrement des photos de lui sur Instagram ou Facebook et les nombreuses insultes qu’il reçoit sur son compte sont loin de lui miner le moral.

Face à ces détracteurs, il a tenu a rappelé qu’il était une personne normale et qu’il se sent bien comme il est.

Mots-clés insolite