Clicky

Kaspersky développe une technologie qui protège les PC de l’espionnage audio

Kaspersky Lab vient de déposer un nouveau brevet mettant en scène une technologie capable de protéger les ordinateurs des intrusions reposant sur leur microphone. Peu courantes, ces attaques n’en restent pas moins extrêmement dangereuses, car elles permettent à un intrus d’espionner les conversations personnelles d’un utilisateur et même de récolter ses données personnelles et confidentielles.

Jusqu’ici, aucun système de protection n’avait encore été mis en place pour contrer cette menace. Kaspersky Lab a cependant la ferme intention de changer cet état de fait.

Sécurité TeamViewer

TeamViewer va mettre le paquet sur la sécurité.

La technologie de Kaspersky a été spécialement développée pour renforcer la sécurité des ordinateurs fonctionnant sous Windows. Elle est capable de filtrer et surveiller les flux audio entrant et sortant du PC pour les classer en fonction de leur fiabilité. Les programmes désignés comme « non fiables » sont aussitôt bloqués.

Sécuriser la vie privée des utilisateurs

Aucun détail supplémentaire n’a encore été révélé quant à la disponibilité de cette protection audio. Kaspersky a cependant assuré que le service était avant tout destiné aux particuliers.

Pour sécuriser la partie audio de son ordinateur, il ne suffit pas de simplement couper le micro. Les personnes malintentionnées pourront toujours s’infiltrer et enregistrer les sons par le biais d’autres modules du PC tels les haut-parleurs par exemple.

C’est là que la nouvelle technologie de Kaspersky intervient.

« La vie privée des utilisateurs est primordiale à nos yeux. » affirme Alexander Kalinin, un des experts à l’origine du projet. « C’est pourquoi nous développons des technologies permettant de préserver leur univers numérique de tout accès malveillant. » Il explique que le danger vient surtout des applications capables d’enregistrer des sons en simultanée.

Kaspersky et ses brevets

Ce n’est pas la première fois que Kaspersky Lab développe des technologies destinées à protéger la vie privée des utilisateurs. L’entreprise a ainsi déjà breveté un logiciel qui avertit quand un programme externe essaie d’intégrer ou connecter la webcam d’un PC. L’éditeur a également déposé un brevet sur une technologie qui intervient quand un navigateur web tente de collecter des données personnelles sur un ordinateur.

En tout, Kaspersky Lab compte à son actif plus de 580 technologies brevetées en Russie, en Chine, dans l’Union européenne, mais aussi aux États-Unis.

Il reste à savoir comment le pays de l’Oncle Sam va accueillir cette nouvelle technologie de Kaspersky. L’entreprise russe vient en effet de déployer une version gratuite de son antivirus et l’initiative n’a pas du tout plu au gouvernement américain.

Ce dernier soupçonne la firme de travailler pour les services secrets russes.

Mots-clés kasperskysécurité

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !