Kenya : une immense fissure est apparue près de Nairobi

Au Kenya, la route Mai Mahiu-Narok qui relie l’ouest du pays à la capitale Nairobi s’est effondrée sur elle-même. Pour cause, une fissure d’une taille gigantesque est récemment apparue et a détruit de nombreuses constructions sur son passage. Selon le géologue David Adede, cette fissure aurait autrefois été recouverte des cendres volcaniques du mont Longonot, situé à proximité.

Cette formation ne s’est réellement exposée qu’après le passage des pluies diluviennes du mois passé. Se situant dans la ligne de faille de la fissure, l’habitation d’Eliud Njoroge n’a pas été épargnée. Elle s’est écroulée dans l’ouverture à la minute où l’homme s’est précipité pour sortir. Il n’était pas le seul, les sinistrés ont été nombreux.

afrique

La réapparition de cette formation a surpris tout le monde. Elle mesure cinquante pieds de profondeur et plus de soixante pieds d’envergure sur certains endroits.

Le continent africain est en train de se diviser en deux

La période de pluie du mois dernier n’était pas la principale cause de la réapparition de la fissure. En effet, la formation était toujours en évolution. « Nous assistons à une fissure qui, selon toute probabilité, s’est formée sur plusieurs milliers d’années ou centaines de milliers d’années », a affirmé Ben Andrews, un géologue de l’institution Smithsonian.

L’Afrique comprend deux plaques tectoniques : la plaque nubienne et la plaque somalienne qui sont délimitées par le golfe d’Aden au Nord jusqu’à Durban au Sud. Les deux plaques suivent une vitesse d’écartement estimée à plus ou moins 2,5 cm par an. Pour Ben Andrews, le mouvement de ces deux plaques a été la cause générale de la fissure kényane.

Pour les responsables du transport au Kenya, la faille est la résultante d’un défaut d’infrastructure. Alors que l’installation d’une voie ferroviaire représente une solution de transport idéale dans la région, l’instabilité du sol complique énormément les choses.

Une zone à risque

L’énorme fossé qui s’est exposé depuis peu au Kenya est issu du rift Est-africain. Appelé aussi « la vallée du Grand Rift », il s’agit de l’ensemble d’une série de failles s’étirant sur approximativement six-mille kilomètres de longueur depuis le Proche-Orient jusqu’en l’Afrique du Sud en passant par la Mer rouge et les Grands Lacs du continent africain.

Lucia Perez Diaz de l’Université de Londres a précisé que l’allure de séparation des deux plaques est irrégulière. Cependant, les études ont montré que la région serait la première à subir la scission du continent africain.

Selon des sources locales au Kenya, la fissure qui a englouti la route a été récemment compensée avec des roches et du béton pour être réutilisée.

Mots-clés géologieinsolite